•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux sentiers de vélo de montagne en Haute-Gaspésie

Un homme sur un vélo de montagne.

Le tourisme de vélo de montagne prend de plus en plus d’ampleur en Haute-Gaspésie (archives).

Photo : getty images/istockphoto

Radio-Canada

Une quinzaine de kilomètres de sentiers de vélo de montagne, répartis à deux endroits, sont nouvellement disponibles en Haute-Gaspésie.

À Rivière-à-Claude, la coopérative de plein air RAC ouvre deux sentiers après plusieurs semaines de travail, le 24 juillet.

On a 4,5 kilomètres de vélo de montagne, d’un niveau intermédiaire à avancé, en montagne dans une région assez éloignée, à trois kilomètres dans la vallée, explique Lucas Garceau-Bédard, un des responsables de la coopérative RAC.

Ces sentiers, de type old school, ont été tracés tout en ayant de minimes répercussions sur la forêt. On essaie de couper le moins d’arbres possible, de garder le sol végétal en place, explique-t-il.

Un seul sentier a été travaillé à la pelle mécanique. Tout le reste s’est fait à la pioche et au jus de coude, ajoute Lucas Garceau-Bédard.

La coopérative de plein air RAC a réussi à obtenir une assurance avec Aventure Écotourisme Québec, alors que les organismes qui gèrent les pistes de vélo de montagne font face à une augmentation importante de leur prime d'assurance, voire à des refus catégoriques de la part des assureurs.

De son côté, l’organisme à but non lucratif Vélo des Monts propose depuis un mois 11,4 kilomètres de sentiers au Centre de plein air de la Haute-Gaspésie, situé à trois kilomètres du centre-ville de Sainte-Anne-des-Monts.

Certaines sections des sentiers sont de type old school, tandis que d’autres ont été façonnés avec des pelles mécaniques.

C’est un peu un hybride des deux pour offrir des sentiers débutants, intermédiaires et experts, explique le président de Vélo des Monts, Jean-François Noël.

Les cyclistes sont d'ailleurs au rendez-vous: 175 droits d’accès ont été vendus depuis l’ouverture, dont 100 à des personnes originaires de l’extérieur de la Haute-Gaspésie.

Ça fait vraiment plaisir de voir que des gens se déplacent pour venir essayer notre produit, explique Jean-François Noël.

Le vélo de montagne n’est pas un sport sans risque, comme en témoigne la mort d’une médecin de famille de Gaspé qui a perdu la vie après avoir chuté en vélo de montagne dans des sentiers de Matane, en juillet 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !