•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La résidence pour aînés du Portage, dans le Vieux-Hull, fermera ses portes

La façade de la résidence pour aînés.

La Résidence du Portage, dans le secteur de Hull, à Gatineau (archives)

Photo : Google Map

Radio-Canada

La liste des résidences privées pour aînés (RPA) qui ferment en Outaouais s'allonge. La résidence du Portage, située dans le secteur du Vieux-Hull à Gatineau, fermera définitivement ses portes le 28 juillet après 40 ans de service.

Il s’agit du septième établissement du genre à fermer en six mois en Outaouais. La résidence du Portage compte 26 chambres, pour la plupart occupées par des aînés moins bien nantis.

Le bâtiment, situé sur la rue Notre-Dame-de-l'Île, étant désuet et ne respectant plus les normes, la direction a décidé de relocaliser les résidents dans un nouvel édifice ayant une plus grande capacité d'accueil. Mais le propriétaire explique qu’il a rencontré des défis pour trouver le financement nécessaire à la construction.

Le projet, c’était de construire un édifice avec un étage supplémentaire pour avoir 41 chambres, pour avoir un milieu de vie personnalisé. [...] Mon but, ce n’est pas de gérer des gros ensemble, c’était de gérer un milieu de vie humain d’une quarantaine de places, a précisé Marcelin Chaumont au micro de l’émission Sur le vif mercredi.

Défis de financement

Pour les banques, ajoute M. Chaumont, le nombre de chambres n’était pas suffisamment important compte tenu du coût de construction. Les créanciers auraient souhaité un projet de plus grande envergure avec des perspectives de revenus plus intéressantes, selon lui.

Il aurait fallu construire un édifice de 90 à 100 places pour avoir plus de chance d’obtenir du financement et pour ça, il aurait fallu mettre encore plus d’argent de notre poche. Les institutions de crédit ne courent pas après les résidences pour aînés. Elles sont très prudentes et même très frileuses. [...] Il n’y a pas une petite entreprise qui est capable de mettre des millions sur la table, se désole M. Chaumont.

Ce dernier déplore qu’il n’y ait aucun programme gouvernemental de garantie de prêt pour permettre à des gestionnaires d’établissement comme le sien d’obtenir plus facilement du financement.

Les résidents relocalisés

Certains résidents habitent les lieux depuis plus de 20 ans. Marcelin Chaumont précise que tous les occupants ont été relocalisés dans un endroit décent, mais estime qu’ils n'auront sans doute pas un service aussi personnalisé.

Ça faisait 17 ans que je gérais cette résidence et je n’avais pas le choix. Je m’en allais moi-même dans le mur. [...] Ç'a été un deuil difficile à faire. Avec les résidents et les employés, on vient de vivre des semaines atroces.

Une citation de :Marcelin Chaumont, propriétaire de la résidence du Portage

La semaine dernière, la résidence privée pour aînés Maison Angélique, à Papineauville, annonçait qu’elle allait fermer ses portes d’ici six mois.

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) dénombre plus d’une soixantaine de fermetures de RPA au Québec au cours des six derniers mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !