•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ex-candidate affirme que les libéraux l’ont exclue en raison de photos de boudoir

Robyn Ingraham, ex-candidate pour le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse.

Robyn Ingraham est barbière et propriétaire d'une petite entreprise à Halifax.

Photo :  Facebook (@The Gentle Barber)

Radio-Canada

L’ex-candidate de Dartmouth South pour les libéraux de la Nouvelle-Écosse soutient que le Parti l’a retirée de la course en raison de photos de boudoir. Elle ajoute qu’on lui a demandé de mentir en invoquant ses problèmes de santé mentale.

Samedi, Robyn Ingraham a annoncé qu’elle ne se présenterait plus aux élections.

Elle a expliqué sa décision en soulignant l'impact que le rythme effréné de la campagne électorale risquait d'avoir sur sa santé mentale.

Mercredi soir, elle a publié une lettre ouverte détaillée, ainsi qu’une copie d’un courriel qu’elle avait envoyé au chef libéral Iain Rankin samedi.

Lorsqu’on m’a demandé de me retirer, on m’a demandé de dire que c'était en raison de mes problèmes de santé mentale.

Une citation de :Robyn Ingraham, dans une publication mercredi

Elle y écrit qu’elle a été transparente avec le Parti libéral pendant le processus de sélection au sujet de ses images intimes. Ses photos de boudoir sont parfois vendues en ligne.

Je leur ai expliqué que j’aime montrer les œuvres d’art sur ma peau, et que je n’ai aucun problème à prendre moi-même ou avec des amies des photos de boudoir. J’ai utilisé plusieurs plateformes pour m’exprimer en ligne, notamment Instagram, Tumblr et OnlyFans, peut-on lire sur la publication de Robyn Ingraham.

Dans sa lettre à M. Rankin, Robyn Ingraham — barbière et propriétaire d’une petite entreprise — souligne que la pandémie de la COVID-19 a été très difficile pour elle sur le plan financier.

Elle ajoute qu’elle a tous les droits d’utiliser son corps comme elle l’entend, y compris en le prenant en photo et en vendant ses clichés en ligne.

La barbière dit avoir cru que lorsque ses photos feraient surface, il y aurait eu un moment d’apprentissage pour la communauté et la province.

Pourquoi devrais-je avoir honte de mon corps et de ce que je décide d’en faire ? avance-t-elle.

Un appel du Parti

Peu de temps après l’annonce de sa candidature vendredi soir, Robyn Ingraham affirme que le Parti libéral l’a appelée pour lui dire que ses photos avaient déjà fait surface sur la place publique.

Elle dit qu’on lui a demandé d’appeler le directeur des communications du Parti, à qui Robyn Ingraham dit avoir dû s’expliquer pour la dixième fois, et elle a aussi dû justifier comment elle vit avec ses problèmes de santé mentale.

On m’a laissé croire que tout était en ordre, indique-t-elle.

Robyn Ingraham, ex-candidate pour le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse.

Robyn Ingraham, ex-candidate pour le Parti libéral de la Nouvelle-Écosse

Photo :  Facebook (@The Gentle Barber)

Mais samedi matin, elle dit avoir reçu un appel du Parti lui disant que ses photos avaient inquiété les hauts dirigeants et qu’elle ne pouvait plus représenter le Parti libéral.

Quand on m’a dit de me retirer, on m’a demandé de dire que c'était ma faute. J’ai dit que c'était à cause de ma maladie mentale, quelque chose que je comptais pourtant utiliser comme un atout pour votre gouvernement, a écrit Robyn Ingraham à Iain Rankin par courriel, peu avant 18 h, samedi.

C'était son choix, dit Rankin

De son côté, Iain Rankin a soutenu dimanche que Robyn Ingraham a décidé de se retirer de la course de son plein gré, et qu’il l’a seulement appris en lisant sa publication sur les médias sociaux, samedi.

Si j’ai bien compris, elle s’est retirée, c’est ce que j’ai vu dans la déclaration qu’elle a faite et j’ai essayé de la contacter, a dit Iain Rankin mercredi, lorsqu’un journaliste lui a demandé de commenter la situation.

Iain Rankin affiche un air décontracté.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Robyn Ingraham affirme toutefois que le Parti libéral lui avait proposé de choisir entre deux déclarations pré-écrites, qu’elle a ensuite publiées sur ses propres comptes de médias sociaux le samedi.

J’ai publié une déclaration mensongère. Je l’ai fait parce que je m’inquiétais pour l’image de l’équipe qui a travaillé si dur pour m’avoir à bord, a dit Robyn Ingraham mercredi.

Tout ce que je veux, c’est que la véritable histoire soit connue et que les gens sachent que, bien que ma maladie mentale m’ait gênée dans le passé, elle n’est pas responsable de cette situation.

Une citation de :Robyn Ingraham, barbière

Robyn Ingraham demande maintenant à Iain Rankin de la contacter avec une réponse sincère, et non avec une réponse inventée par son équipe de communication pour atténuer le choc de cette affaire.

Avec les informations d'Haley Ryan, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !