•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des retraités de la fonction publique au N.-B. s’inquiètent de leurs régimes de pension

L'édifice de l'Assemblée législative.

Les dirigeants de Vestcor, l'entreprise qui gère leurs fonds de retraite, devront se présenter devant le Comité des comptes publics de l'Assemblée législative.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Des retraités de la fonction publique provinciale s'inquiètent du rendement de leur régime, plutôt faible en comparaison à la moyenne du pays. Le regroupement Pension Coalition N.-B. soupçonne que les bénéfices générés par leurs fonds de retraite sont dirigés ailleurs.

L'entreprise Vestcor, une entreprise du secteur privé qui gère les régimes de pension des fonctionnaires depuis 2016, ne semble pas obtenir de bons retours sur investissements d’après Pension Coalition N.-B. Ce regroupement de retraités se dit préoccupé par la situation.

Clifford Kennedy, porte-parole de Pension Coalition N.-B.

Le porte-parole de Pension Coalition N.-B., Clifford Kennedy, se demande si les performances de Vestcor pourraient être meilleures.

Photo : Radio-Canada

Ça fait deux ans de file que notre performance est moindre à la moyenne nationale.

Une citation de :Clifford Kennedy, porte-parole de Pension Coalition N.-B.

Leurs rendements de fonds de retraite ont été plus faibles que la moyenne du pays au cours des dernières années, avec des taux d’intérêt d’environ 6 %, comparativement à 10 % ailleurs.

Des raisons questionnées

Par courriel, un porte-parole de la compagnie affirme que les garanties qu'il faut offrir expliquent cet écart. Cependant, Pension Coalition N.-B. soupçonne d’autres raisons.

En six ans, cinq dirigeants de la compagnie ont reçu près de 19 millions en salaires et en primes.

Les bonus de performance que les employés ont eus au cours des dernières années, c’est extraordinaire comme performances. Je pense que c’est important de vérifier si, malgré des retours de 6%, les bonus de performance sont adéquats ou trop élevés.

Une citation de :Claire Lepage, présidente de Pension Coalition N.-B.

Vestcor gère 19 milliards de dollars de fonds qui lui ont été confiés par le secteur public.

Une enquête refusée

La Vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick a demandé à se pencher sur la performance de Vestcor. Le premier ministre de la province, Blaine Higgs, a toutefois refusé.

La vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick Kim MacPherson s'apprête à présenter un nouveau rapport sur Atcon

La vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, Kim MacPherson, s'est fait refuser les droits d’accès aux données comptables de l'entreprise Vestcor.

Photo : Radio-Canada / Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Pourtant, avant 2016, la vérificatrice avait le pouvoir d'étudier la situation de l'entreprise qui a précédé Vestcor, soit la Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick.

Selon Claire Lepage, présidente de Pension Coalition N.-B., l’argument soutenu par le gouvernement pour justifier ce refus ne tient pas la route, et ce, même si Vestcor est une entité privée.

Dans les années précédentes, des audits ont été faits sur des entités privées avec des fonds publics et il n’y a pas eu de problème.

Une citation de :Claire Lepage, présidente de Pension Coalition N.-B.

Les députés pourront s'adresser directement aux dirigeants de Vestcor, qui devront se présenter devant le Comité des comptes publics de l'Assemblée législative.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !