•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dizaine de personnes relogées à la suite d'un incendie à Québec

Des pompiers devant un immeuble ravagé par le feu.

Environ 35 pompiers ont travaillé aux opérations d’extinction, d’évacuation, de vérification de propagation et de ventilation.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Un incendie, probablement dû à une batterie de vélo électrique, a forcé le déplacement d'une dizaine de locataires, mercredi, dans Limoilou.

Plusieurs appels ont été faits au 911 vers 17 h 28 pour faire état de la présence de flammes et de fumée dans un immeuble résidentiel de 10 logements au 1296, avenue de la Ronde, selon la Sécurité publique de la Ville de Québec.

Une deuxième alarme a été demandée notamment en raison du nombre élevé d'appels. Sur place, les pompiers ont confirmé un incendie à l’intérieur d’un des logements du sous-sol.

Les locataires ont été évacués et l'incendie a été maîtrisé près d'une demi-heure après son déclenchement. Les pompiers ignoraient mercredi soir s’il y avait un avertisseur de fumée fonctionnel dans le logement.

Un vélo attaché à un poteau et un immeuble abîmé par un incendie.

Une batterie de vélo électrique serait à l'origine de l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Aucun locataire n'a pu réintégrer son logement mercredi soir, Hydro-Québec ayant coupé l'électricité pour sécuriser le bâtiment. Environ 15 personnes ont été évacuées et certaines d’entre elles seront prises en charge par la Croix-Rouge, précise la sécurité publique dans un communiqué.

Toutefois, aucune personne n'a été blessée lors de l'intervention.

Selon les premiers éléments de l'enquête du Commissariat aux incendies, une batterie de vélo électrique aurait déclenché l'incendie.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.