•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Yukon, Carcross a tenu face à la première crue et se tient prête pour la deuxième

Vue du lac Bennett, au Yukon, en crue, avec des maisons entourées de sacs de sable au second plan.

Le niveau de l'eau est encore haut à Carcross et pourrait l'être encore plus d'ici à la mi-août.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Au Yukon, la première crue est passée. Au sud de Whitehorse, les eaux du lac Bennett descendent. Les résidents soufflent, certains bâtiments historiques aussi, en attendant la seconde crue annoncée pour le mois d'août.

Au Sud de Whitehorse, Carcross, c'est normalement une immense plage qui avance dans le lac Bennett sur des centaines de mètres. Après la crue historique qu'a connue la région, on peine à la trouver au pied des marches.

Vue du lac Bennett depuis l'escalier d'accès.

Difficile d'imaginer l'immense plage que recouvre à présent le lac Bennett.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Même si en dix jours, entre le 11 et le 21 juillet, le niveau du lac est descendu de plus de 8 centimètres, le niveau des eaux demeure au pied des maisons installées en front de lac, protégées par des fortifications de sacs de sable le long de ce qu'il reste de la promenade.

Dan Patterson s'inquiète plus pour les habitants d'Army Beach que pour sa maison en ce moment.

Le bateau arrive presque à la clôture maintenant, si ça monte encore je pourrais presque partir en canoë directement depuis mon jardin, ça serait assez chouette à faire.

Une citation de :Dan Patterson, résident de Carcross
Dan Patterson est assis sur des sacs de sable devant le lac Bennett.

Résident de longue date de Carcross, Dan Patterson est aux premières loges pour constater la montée des eaux.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Sur l'autre rive, de vieilles maisons en bois datant de l'époque de la ruée vers l'or sont assaillies par le lac.

Témoignages du passé, elles ont survécu à la première crue grâce à des sacs de sable, mais la menace est aussi souterraine.

Une maison historique est entourée de sacs de sable.

Sur les rives du lac Bennett, de nombreuses maisons sont des vestiges de la ruée vers l'or du Klondike.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Pour l’instant, les bâtiments historiques sont protégés. L’une de nos plus grandes inquiétudes concerne la saturation du sol en eau qui s’infiltre. Plus la nappe phréatique se remplit, plus la pression sur le sol est forte et les terres bordées d’eau sont aussi menacées explique Patrick Brown, le responsable des opérations et maintenance des infrastructures pour la Première Nation Carcross Tagish.

Avec Jeremy Liamon ils espèrent que les protections en place suffiront à protéger les structures et toutes les habitations. Quand on leur parle de la possible seconde crue du mois d’août, plus forte encore, Jeremy Liamon garde le sourire. On va devoir peut-être penser à installer d'autres pompes alors, répond-il dans un sourire.

Jeremy Liamon et Patrick Brown posent devant le pont de la White Pass.

Derrière Jeremy Liamon (à gauche) et Patrick Brown (à droite), l'eau atteint presque le pont qui permet au train historique de la White Pass d'acheminer les touristes de Skagway à Carcross.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Comme ces maisons, le pont de la White Pass, sa gare et les sites historiques de Conrad et Venus Mill, des installations minières historiques au sud de Carcross, sont la cible des éléments. Au sujet des deux sites gérés par le gouvernement du Yukon, pour l’heure l'inquiétude reste minime.

On ne pense pas que la montée des eaux aura un impact à long terme.

Une citation de :Rebecca Jansen, responsable par intérim des sites historiques pour le gouvernement du Yukon
Vue du hangar de la White Pass et sa plateforme presque inondée.

La gare de la White Pass se trouve au bord du lac Bennett. Son hangar est en mauvaise posture et le sous-sol serait complètement inondé.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !