•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les moustiques très présents à Regina, moins à Saskatoon

Un moustique sur un bras.

La population de moustiques était anormalement élevée à Regina à la fin juin. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Tandis que la population de moustiques n’a jamais été aussi élevée à Regina que cette année, Saskatoon a été épargnée.

En raison de la chaleur et des précipitations accrues dans le sud de la province, les moustiques se sont multipliés à la fin juin à Regina, même si la situation s’est stabilisée depuis.

Nous avons eu beaucoup de pluie il y a quelques semaines et les températures chaudes pendant les autres semaines ont créé une forte augmentation, souligne l’exterminateur en chef pour la Ville de Regina Ryan Johnston.

Même son de cloche pour Sean Prager, professeur adjoint au Département des sciences végétales de l'Université de la Saskatchewan. Il indique que la différence de température entre les deux plus grandes villes de la Saskatchewan explique l’écart entre leurs populations de moustiques respectives.

Selon les deux spécialistes, tandis que le nombre de moustiques augmentait à Regina, la population était à la baisse dans la Ville des Ponts. Actuellement, la courbe a diminué dans la capitale. D’ailleurs, la hausse de moustiques était anormale pour le mois de juin, font-ils remarquer.

Éviter les moustiques?

Pour éviter d’être entouré de moustiques, il y a quelques règles à respecter. Selon l’exterminateur en chef de la Ville de Regina, il suffit d’éviter les sorties à l’aube et au crépuscule. Il s’agit des heures de prédilection pour eux, insiste-t-il.

Il poursuit en suggérant le port de vêtements légers et l’utilisation des vaporisateurs chasse-moustiques.

L’une des choses les plus importantes est de vérifier qu'il n' y ait pas de fuite d'eau dans votre cour et de ranger également les poubelles, ajoute-t-il.

Les deux spécialistes sont d’accord sur un autre point : il faut éviter les produits naturels pour bien se protéger.

Avec les informations de Désiré Kafunda et Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !