•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour un groupe de scientifiques ontariens, le certificat vaccinal est « utile », mais...

Une femme assise dans un aéroport vérifie son passeport de vaccination de la COVID-19 sur son téléphone, tout en tenant un masque et une carte d'embarquement.

Les scientifiques consultés s'inquiètent de considérations éthiques. (Archives)

Photo : iStock

Le groupe de scientifiques qui conseille le gouvernement ontarien a publié un document de notes scientifiques en demi-teinte au sujet de l’imposition d’un certificat vaccinal dans la province.

Il n'existe actuellement aucune preuve scientifique directe de l'impact des certificats de vaccination COVID-19 sur la couverture vaccinale ou la transmission du SRAS-CoV-2, peut-on y lire.

De plus, le document préparé par le groupe pour le consensus en matière de modélisation et de conseils scientifiques et publié mercredi souligne que plusieurs questions au sujet de l’application d’une telle mesure subsistent. Il existe également d'importantes considérations éthiques, juridiques, d'accessibilité et de respect de la vie privée, avec des impacts variables sur différentes populations, qui doivent être prises en compte dans la conception et la mise en œuvre des certificats de vaccination COVID-19.

Les auteurs soulignent d’ailleurs craindre que l'application des certificats de vaccination ne contribue à la discrimination.

Malgré tout, les auteurs ne se prononcent pas contre la création d’un certificat vaccinal provincial. Ils soulignent qu’un tel certificat a pourrait être utile pour l’économie, la tenue de dossiers clairs et afin de contrer le caractère saisonnier anticipé du SRAS-CoV-2 ainsi que la possibilité [de l’apparition] d'autres variants préoccupants.

Le premier ministre Doug Ford s’est déjà prononcé en défaveur d’une telle mesure.

La Chambre de commerce de Toronto a déjà demandé qu’un tel document soit imposé afin d’accélérer la reprise économique.

De leur côté, les Chambres de commerce de l’Ontario et du Canada demandent qu'un passeport vaccinal, dont l'utilité serait de permettre le voyage international, soit instauré.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !