•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’application audio Clubhouse s’ouvre à tous et à toutes

L'écran d'un cellulaire affiche plusieurs applications, dont celle du réseau social Clubhouse.

Le réseau social Clubhouse souhaite se démarquer de la concurrence en misant sur la qualité des communautés créées sur sa plateforme.

Photo : AFP / Odd Andersen

Reuters

Un peu plus d’un an après son lancement, le réseau social Clubhouse a finalement supprimé son système d’invitation afin que tout le monde puisse participer aux discussions dans ses salons audio, selon ce qu’a déclaré l’entreprise mercredi.

L’application sociale, qui a connu une croissance explosive au début de la pandémie de COVID-19, exigeait auparavant que les internautes reçoivent une invitation pour accéder à ses salons audio.

L’entreprise a souligné dans un billet de blogue qu’elle avait toujours prévu d’ouvrir l’application à tous et à toutes, mais que les invitations avaient été un moyen de modérer le nombre d’utilisateurs et utilisatrices.

La tendance de l’audio

Clubhouse doit faire face à la concurrence des géants des réseaux sociaux, dont Facebook et Twitter, ainsi que Spotify, qui ont tous lancé des services de discussions audio similaires.

Nous savons qu’il y aura beaucoup plus de hauts et de bas à mesure que nous nous développerons et que la concurrence des grands réseaux sera féroce.

Une citation de :Un porte-parle de Clubhouse

Afin de rester compétitive sur le marché des applications, Clubhouse a lancé la semaine dernière une nouvelle fonction de messagerie textuelle qui était réclamée par des utilisateurs et utilisatrices.

Clubhouse a indiqué avoir ajouté 10 millions de personnes à sa plateforme depuis son lancement sur Android en mai dernier. Selon les estimations de l’entreprise d’analyse Sensor Tower, l’application a été installée sur quelque 7,8 millions d’appareils en juin 2021, contre 3,7 millions le mois précédent.

L’entreprise a par ailleurs agrandi son équipe depuis janvier, la faisant passer de 8 à 58 personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !