•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google Maps : des prévisions d’achalandage dans plus de 10 000 sociétés de transport

La devanture d'un édifice où figure le logo de Google.

Cette nouvelle fonctionnalité est offerte dès maintenant.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Si vous préférez éviter les métros ou autobus surchargés, une nouvelle annoncée par Google mercredi devrait vous faire plaisir. Le géant du web étend ses prévisions d’achalandage à des milliers de sociétés de transport supplémentaires à travers le monde.

Cette fonctionnalité était déjà accessible dans 200 villes, mais plus de 10 000 sociétés de transport s’y ajoutent dès aujourd’hui, dont celles de Québec et de Montréal.

Ces prédictions sont rendues possibles par une combinaison de technologies d’intelligence artificielle, de contributions de gens qui utilisent Google Maps et des données de localisation passées, selon un billet de blogue de Google.

Les données des utilisateurs et utilisatrices sont anonymisées et traitées de manière privée et sécuritaire, assure le géant californien.

Dans la métropole, la Société de transport de Montréal (STM) a déjà ses propres dispositifs de mesure et de prévision d’achalandage, dont elle partage les données avec les applications Chrono et Transit. Ces données ne sont pas fournies à Google pour l’instant, mais la STM dit y être favorable et indique avoir amorcé des discussions en ce sens avec l’entreprise.

Google dit par ailleurs collaborer avec les sociétés de transport des villes de Sydney, en Australie, et de New York pour offrir des prédictions encore plus précises, allant jusqu’au taux d’occupation d’une voiture de métro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !