•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cambriolage d’un centre pour jeunes LGBTQ+ de North Bay

Une salle commune avec des jeux de soccer de table, des divans, des tables, des chaises et une bibliothèque.

L'organisme OUTloud North Bay a déménagé dans ses nouveaux locaux au mois d'avril.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Le centre OUTLoud North Bay, qui se veut un lieu sécuritaire pour les jeunes LGBTQ+ de la région, a été cambriolé mardi matin. Selon son propriétaire, le montant des biens volés s’élève à plusieurs centaines de dollars.

Il n'a pas fallu longtemps à ceux qui ressentent le besoin de violer les lieux, les espaces et les objets des autres. [...] Ils étaient là pendant plus de deux heures à fouiller dans nos affaires. Réfrigérateurs, vêtements, consoles de jeux, instruments de musique, skateboards, casques, détaille Seth Compton sur la page Facebook de son organisme.

Il ne s'agit pas des objets volés. Ceux qui sont entrés par effraction nous ont laissés avec le sentiment d’avoir été violés.

Une citation de :Seth Compton, fondateur de l’organisme OUTLoud North Bay

Le service de police local enquête sur cet incident survenu le 20 juillet à 4 heures du matin. Pour le moment, les suspects n’ont pas formellement été identifiés.

Si quelqu'un peut identifier les suspects ou possède des informations pertinentes, notamment des images de caméras de sécurité ou de caméras embarquées dans le secteur à cette heure-là, nous lui demandons de [nous] contacter, explique David Woolley, responsable des communications du Service de police de North Bay.

Campagne de dons

À la suite de l’effraction, Karen Matthews, une résidente de North Bay, a lancé une campagne de dons (Nouvelle fenêtre) pour soutenir l’organisme.

Environ 24 heures après avoir lancé la campagne, celle-ci avait dépassé la moitié de son objectif de 2 000 $.

Un divan devant une télévision.

Parfois, les jeunes viennent dans l'établissement OUTloud simplement pour faire une sieste, car ils se sentent en sécurité, selon Seth Compton.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

J’ai approché Seth pour savoir comment je pouvais aider. La plus grande perte pour lui, ce ne sont pas les biens, mais le sentiment de sécurité, explique Mme Matthews. Je ne peux pas remplacer ce sentiment de sécurité, mais je peux mener cette campagne de dons.

Karen Matthews estime que ce lieu est vital pour la communauté LGBTQ+ de la région.

J’ai grandi avec des personnes LGBTQ+, j’ai des amis LGBTQ+ et bispirituels, et parce que North Bay est une petite communauté, les ressources n'étaient pas là pour les soutenir et c'était une véritable lutte pour beaucoup d'entre eux, confie-t-elle.

Je pense que c'est vraiment important pour une petite communauté d'avoir quelque chose comme OUTloud, conclut la résidente de North Bay.

Le centre avait ouvert ses portes en avril dernier dans de nouveaux locaux beaucoup plus grands que les précédents.

L'espace avait pu ouvrir ses portes malgré le confinement en vigueur à l'époque grâce à une exception accordée par le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !