•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de feux de forêt en Estrie

Un pompier forestier au travail dans la forêt.

La main humaine est souvent à l'origine des incendies de forêt (archives).

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Radio-Canada

Au cours des dix dernières années, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) note une hausse de 40 % du nombre de feux de forêt.

Rien que cette année, il y aurait eu un total de 436 feux de forêt dans la province, et l’Estrie n’a pas été épargnée.

En Estrie, ce sont des feux de petites superficies [de cause humaine]. Les feux sont moins difficiles à combattre, mais il faudrait les éviter [...] Le profil, c'est du brûlage de rebuts. Au printemps, on décide de nettoyer son terrain, et plutôt que d'utiliser des sources écologiques, il y a encore des gens qui utilisent le feu pour [s'en] départir, signale la porte-parole de la SOPFEU, Josée Poitras.

De plus, en Estrie, la plupart des feux surviennent au printemps. Cette année, l'arrivée hâtive du temps doux a fait en sorte que la végétation n'a pu jouer son rôle protecteur. D'ailleurs, la SOPFEU est déjà intervenue à 14 reprises, alors que la moyenne est de 9 feux par année.

Le danger de feu est important lorsque la végétation n’est pas encore arrivée.

Une citation de :Josée Poitras, porte-parole de la SOPFEU

Un risque plus faible qui permet d'aider l'Ouest

Cependant, Josée Poitras souligne que le risque d'incendie est actuellement plus faible dans la région. Cette situation permet de donner un coup de main à la Colombie-Britannique, qui connaît quant à elle des feux ravageurs.

En Estrie et dans l’ensemble du Québec, le danger d’incendie est relativement bas. C’est pour cette raison que nous avons pu prêter des équipes pour les feux dans l’ouest du pays, explique Mme Poitras.

L’an passé, à pareille date, il y avait 588 feux de forêt au Québec.

Au cours des années 2013 à 2016 dans le sud du Québec, il y avait très peu de feux de forêt parce qu’il avait eu beaucoup de pluie, ajoute Josée Poitras de la SOPFEU.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !