•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’armée envoyée en renfort pour aider à combattre les feux de forêt au Manitoba

Vue des airs d'un feu de forêt.

Un feu de forêt près de Red Lake, dans le nord-ouest de l’Ontario.

Photo :  Gracieuseté : ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Radio-Canada

Jusqu’à 120 membres des Forces armées canadiennes sont en route pour le Manitoba pour soutenir la province dans sa lutte contre les feux de forêt.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, en a fait l’annonce sur Twitter, mardi soir. Le ministre a ainsi approuvé une demande de la province pour aider à combattre les quelque 130 feux qui y font rage.

À l’heure actuelle, 1300 personnes vivant dans quatre Premières Nations à l’est du lac Winnipeg ont été évacuées vers des hôtels à Brandon et à Winnipeg.

L’évacuation totale de la Première Nation de Bloodvein était d’ailleurs en cours mardi soir, selon la Croix-Rouge canadienne. La veille, ce sont les Premières Nations de Pauingassi et de Little Grand Rapids qui avaient été évacuées.

Nous sommes émotifs, nous sommes perdus. Nous sommes inquiets pour notre communauté. Est-ce qu’elle est en train de brûler?, a déclaré Kim Scott, une résidente de la Première Nation de Bloodvein rencontrée devant l’hôtel Quest Inn, à Winnipeg, mardi.

Et la Croix-Rouge s’attend à ce que 1600 personnes soient entièrement déplacées des communautés de l’est du Manitoba.

Situation dans le Nord-Ouest de l'Ontario

Dans le nord-ouest ontarien, 149 incendies de forêt sont encore actifs, dont 48 qui sont nouvellement annoncés.

Près de 1600 résidents des Premières Nations de Poplar Hill, de Deer Lake et de Pikangikum, en Ontario, ont été évacués par avion, tandis que les évacuations devraient commencer très prochainement dans les Premières Nations de North Spirit Lake et de Cat Lake.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !