•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario ne vérifie pas les permis des électriciens et mécaniciens depuis 3 ans

Lou Trottier dans son garage avec des voitures en arrière-plan.

Le garagiste Lou Trottier aimerait que la province fasse respecter les règles.

Photo : CBC/Mike Crawley

Radio-Canada

Le contrôle des certificats de compétence des électriciens, mécaniciens, plombiers et autres métiers a cessé en Ontario après l'élection du gouvernement de Doug Ford, en 2018, a appris CBC.

En campagne électorale, Doug Ford avait promis d'abolir l'Ordre des métiers de l'Ontario, affirmant que l'organisation était une source de tracasseries administratives pour les entreprises.

Après avoir pris le pouvoir, il a amorcé le processus de démantèlement de l'Ordre, en 2018, mais le gouvernement n'a pas chargé entre-temps une autre agence de mener des inspections sur les lieux de travail.

L'Ordre avait pincé 4200 personnes en 2015 et en 2016 qui travaillaient sans un certificat de compétence, selon les dernières données disponibles.

Aucun avis d'infraction n'a été affiché sur le site web de l'agence depuis que Doug Ford est au pouvoir. Aucune condamnation provinciale n'a été recensée non plus durant cette période.

Lou Trottier, garagiste à Mississauga, en banlieue de Toronto, est frustré. Je suis les règles à la lettre, dit-il, et j'aimerais que tout le monde soit forcé de respecter les règles aussi.

Les consommateurs paient beaucoup d'argent pour faire entretenir leur véhicule. S'ils apprennent que ça a été fait par un travailleur non qualifié et sans carte de compétence, ça va leur laisser un arrière-goût dans la bouche, n'est-ce pas?

Une citation de :Lou Trottier, propriétaire du garage All About Imports

Patrick Dillon, du regroupement de syndicats de métiers Provincial Building and Construction Trades Council, affirme que la certification et l'application de la loi vont de pair.

Il souligne que ses membres doivent continuer à payer des frais annuels pour leur certificat de compétence (ces frais sont passés de 120 $ à 60 $ en 2019). Quand tu paies pour quelque chose et que tu ne reçois rien en retour, c'est une violation du contrat, dit-il.

Une nouvelle agence

Le ministère du Travail affirme qu'il est toujours illégal de travailler sans un certificat de compétence ou d'embaucher un travailleur qui ne détient pas de permis, mais admet que l'application de la loi a été suspendue.

Depuis que nous avons été élus, les inspecteurs [de l'Ordre des métiers de l'Ontario] jouent un rôle éducatif.

Une citation de :Ryan Whealy, attaché de presse du ministre du Travail, Monte McNaughton

Les travailleurs et les gestionnaires nous ont dit clairement que l'Ordre, y compris ses inspections, était profondément politisé et inefficace, affirme M. Whealy.

Le gouvernement Ford a promis récemment de créer une nouvelle agence qui doit entrer en fonction le 1er janvier 2022.

Je peux assurer tous les gens de métiers que nous allons nous assurer de faire respecter la loi sur les lieux de travail, soutient le ministre du Travail, Monte McNaughton.

Avec des renseignements fournis par Mike Crawley, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !