•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menaces envers les cyclistes : une candidate conservatrice reste dans la course

Le chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, et la candidate progressiste-conservatrice Jennifer Ehrenfeld-Poole.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, et la candidate progressiste-conservatrice Jennifer Ehrenfeld-Poole

Photo : Andrew Vaughan/Presse Canadienne/Parti conservateur de la Nouvelle-Écosse

La Presse canadienne

Des propos menaçants tenus dans les réseaux sociaux en 2018 par une candidate progressiste-conservatrice contre les cyclistes de la Nouvelle-Écosse ont fait surface cette semaine. La coprésidente de Bicycle Nova Scotia Susanna Fuller les juge « troublants ».

La candidate progressiste-conservatrice Jennifer Ehrenfeld-Poole se présente dans la circonscription d’Annapolis.

Dans une publication Facebook de juin 2018, elle a écrit que les cyclistes auraient avantage à se déplacer sur les côtés de la route, car sinon elle allait conduire à un cheveu d’eux avec son camion.

Elle a ajouté qu’elle souhaitait qu’il soit possible de leur rouler dessus complètement et s’en tirer sans problème.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Tim Houston, affirme que Jennifer Ehrenfeld-Poole lui avait fait part de cette publication Facebook lors de son évaluation par le Parti.

M. Houston indique qu’elle lui avait alors dit qu’elle avait ensuite présenté des excuses à Bicycle Nova Scotia, l’organisme à but non lucratif qui soutient le cyclisme dans la province.

La coprésidente de Bicycle Nova Scotia Susanna Fuller fait valoir que malgré la lettre d’excuses de la candidate, cette publication de 2018 met en évidence la nécessité pour tous les partis politiques de la province de prendre des mesures pour promouvoir la sécurité à vélo.

Les propos tenus par la candidate en 2018 sont encore incroyablement troublants, a-t-elle ajouté. Nous avons beaucoup de chemin à faire pour que nos routes et sentiers soient sécuritaires pour les cyclistes.

Tim Houston dit que Jennifer Ehrenfeld-Poole s’est défoulée sur les médias sociaux en 2018 après qu’un groupe de cycliste l’eut particulièrement frustrée sur la route.

Il souligne que sa candidate éprouve des remords.

Tim Houston explique qu’il a décidé de lui permettre de se présenter dans la circonscription d’Annapolis puisqu’elle avait divulgué l’incident avant de se porter candidate.

Cette circonscription a été détenue par l’ancien premier ministre libéral, Stephen McNeil, depuis 2003.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !