•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il s'empare de la voiture d'un curé à Sherbrooke pour commettre des vols qualifiés

Un véhicule de patrouille du Service de police de Sherbrooke.

Un individu a été arrêté après des vols à Sherbrooke et dans le Haut-Saint-François (archives).

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

René-Charles Quirion

Un individu de 37 ans aurait volé le véhicule d’un curé avant de commettre plusieurs vols mardi et mercredi à Sherbrooke et dans le Haut-Saint-François.

Le suspect aurait quitté en soirée la maison de thérapie où il résidait, et aurait d'abord volé le véhicule du curé de l’église Saint-Patrick.

Par la suite, il aurait effectué un vol qualifié sur la rue des Jardins-Fleuris, dans l’arrondissement de Fleurimont, vers 20 h 50, avant de prendre la route vers Bury, où il aurait effectué des introductions par effraction.

L'individu se serait ensuite rendu dans un dépanneur de la route 112, à Ascot Corner, pour y commettre un vol qualifié.

Les policiers ont pu mettre la main sur l'individu peu de temps après, à Sherbrooke.

Nous avons reçu une information que le suspect avait pris la fuite en direction de Sherbrooke, signale le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), le sergent Louis-Philippe Bibeau. Un véhicule correspondant au signalement du suspect a été intercepté vers 2 h.

De son côté, le Service de police de Sherbrooke dit que la maison de thérapie a signalé ses manquements au règlement, et que le suspect avait laissé plusieurs indices permettant de le relier à ces vols.

À commencer par le véhicule qu’il a volé, qui avait été laissé dans le stationnement de la maison de thérapie, mentionne le porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), Samuel Ducharme.

La SQ et le SPS ont assigné des enquêteurs pour travailler sur les vols survenus sur chacun des territoires.

Quant au suspect, un homme bien connu des milieux policiers, il reste détenu avant sa comparution devant le tribunal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !