•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancienne ministre Eileen Clarke refuse de siéger au Conseil du Trésor du Manitoba

Eileen Clarke devant un micro

Eileen Clarke était la ministre manitobaine des Relations avec les Autochtones et le Nord.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ancienne ministre Eileen Clarke ne siégera pas au Conseil du trésor, poste auquel le gouvernement de Brian Pallister vient de la nommer.

La ministre démissionnaire, qui était notamment responsable des Relations avec les Autochtones, refuse cette nomination, disant que personne n’a pris la peine de la contacter pour lui demander si elle voulait siéger à ce comité du Cabinet.

C’est là un autre exemple des problèmes relatifs aux communications et aux prises de décisions [de ce gouvernement, NDLR], dit-elle dans un courriel à CBC, envoyé mercredi matin.

Un décret du Cabinet nommant l’ancienne ministre au Conseil du Trésor a été publié le 15 juillet, le jour même où elle a annoncé avoir remis sa démission comme ministre des Relations avec les Autochtones et le Nord.

En ne lui demandant pas si elle acceptait de siéger au Conseil, les responsables du gouvernement ont manqué une étape essentielle dans sa nomination, dit-elle.

On ne m’en a pas parlé et non, je n’accepte pas cette nomination, écrit-elle.

Eileen Clarke a remis sa démission de son poste de ministre le 9 juillet, deux jours après que le premier ministre Brian Pallister eut suggéré que la colonisation du Canada s’est faite avec de bonnes intentions.

Elle a indiqué que les commentaires du premier ministre étaient un facteur dans sa décision, sans fournir plus de détails.

Plus tôt cette semaine, le directeur des relations avec les médias du premier ministre, Robert Blake, a refusé de donner des détails sur sa nomination au Conseil du Trésor.

La composition des comités du Cabinet est renouvelée régulièrement pour s’aligner avec diverses priorités du gouvernement et pour assurer une diversité d’expérience et un équilibre raisonnable de la charge de travail parmi les membres a-t-il indiqué par courriel, sans préciser si la députée avait accepté cette nomination.

Eileen Clarke, qui n'avait pas voulu commenter une nouvelle dont elle ignorait tout, précise qu’elle a vu le décret mardi, jour où ils sont habituellement rendus publics.

Le décret stipule que les députés Josh Guenter et James Teitsma ne siègeront plus au Conseil du Trésor et qu'ils seront remplacés par Eileen Clarke et Scott Johnston, le député d’Assiniboia.

Le Conseil du Trésor est composé du ministre des Finances, d’autres ministres et de députés d’arrière-ban. Il s’agit du principal comité de surveillance du gouvernement provincial.

Eileen Clarke a déjà été nommée au Conseil du Trésor en août 2017 et y a siégé pendant un an.

Si elle avait accepté la nomination cette fois-ci, elle aurait travaillé en compagnie de son successeur, Alan Lagimodiere, qui est aussi membre du Conseil.

Alan Lagimodière souriant.

Alan Lagimodière, nouveau ministre de la Réconciliation avec les Autochtones et des Relations avec le Nord

Photo : Assemblée législative du Manitoba

Nouveau ministre chargé des affaires autochtones, Alan Lagimodiere a contribué à la polémique la semaine dernière lors de sa première conférence de presse, en déclarant que les gestionnaires des pensionnats pour Autochtones pensaient qu’ils faisaient une chose juste.

Avec les informations de Kristin Annable et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !