•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de réservoir de Springbank va de l’avant, malgré les frustrations

Une maison près de la rivière Elbow à Calgary.

Le réservoir devrait protéger les maison le long de la rivière Elbow.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Le projet de réservoir hors cours d'eau de Springbank verra bien le jour à Calgary. Malgré les frustrations de certains citoyens, sa construction devrait commencer au printemps 2022. Le gouvernement canadien injecte 168 millions de dollars pour ce projet.

Le réservoir Springbank doit être construit en amont de la rivière Elbow, à 15 kilomètres à l'ouest de Calgary.

Il devrait permettre de stocker pendant 40 jours les eaux de crue en cas d’inondations similaires à celles de 2013 sur la rivière Elbow. Elles avaient fait cinq morts et causé plus de cinq milliards de dollars de dégâts.

Début juillet, le ministère fédéral de l'Environnement a approuvé le projet, stipulant qu'il n'entraînera pas d'effets environnementaux négatifs importants.

Cette nouvelle infrastructure nécessitera l’acquisition de 1457 hectares de terres agricoles. Le gouvernement albertain a acheté pour l’instant entre 42 et 44 % des terres nécessaires, explique Rajan Sawhney, ministre provinciale des Transports.

Selon elle, les rachats de terres seront complétées en juillet et des expropriations seraient possibles, mais seulement en tout dernier recours.

Le budget total pour cette nouvelle infrastructure est de 432 millions $. Rajan Sawhney a avoué, ce mardi, qu’il était difficile à ce jour de confirmer que le montant final n’augmentera pas.

Mieux équipés pour les catastrophes

Le ministre fédéral Jonathan Wilkinson a confirmé, ce mardi, qu'Ottawa investit 168 millions $ dans le futur réservoir Springbank.

Le gouvernement espère ainsi mieux équiper les Canadiens face aux événements extrêmes qui se multiplient à cause du réchauffement climatique, explique le ministre.

Le ministre fédéral de l'Environnement, Jonathan Wilkinson, à Calgary.

Le ministre fédéral de l'Environnement était de passage à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Les pertes assurées pour les catastrophes météorologiques au Canada ont totalisé plus de 18 milliards $ au cours de la dernière décennie, soit le double du total des trois décennies précédentes combinées, a rappelé Jonathan Wilkinson.

Nous n’avons pas d’autres choix que de nous adapter, a-t-il ajouté. Pour cela, le ministre fédéral a annoncé que, dans le budget de 2021, près de 1,4 milliard $ ont été ajoutés pour les Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC).

Cet argent sera distribué à des communautés rurales avec des projets visant à atténuer les feux de forêt ou la restauration de terres humides et de rivages et ainsi être mieux armés face aux dommages causés par les changements climatiques.

On a fait beaucoup d'études

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a rappelé ce mardi son soutien au projet Springbank.

Il faut se rappeler les morts et les dégâts des inondations de 2013. Il faut protéger Calgary. On a fait beaucoup d'études. Ce projet est la solution la plus propre pour la région, a-t-il déclaré.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, près de la rivière Elbow à Calgary.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, estime que le projet du réservoir Springbank est la meilleure solution à prendre.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Les opposants au projet Springbank sont déçus et frustrés. Ils estiment que sa construction aurait pu être plus rapide et moins chère autour de McLean Creek.

La prise de décision a été trop rapide. Nous ne nous sommes pas sentis écoutés. Ce n’est pas une victoire pour la science ni pour l’environnement, estime Karin Hunter, présidente de l’Association de la communauté de Springbank.

L’Albertaine concède vouloir discuter avec des députés provinciaux pour espérer voir de l’argent de ce projet de réservoir être réinvestis dans les communautés laissées pour compte, selon elle, comme Bragg Creek et Redwood Meadows.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !