•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des honneurs pour le design de la Maison des jeunes d’Amos

Une salle avec trois balançoires et une table de baby foot.

Le projet de rénovation est une collaboration de Hardy Construction, Maison Nordique, ainsi que Lanoix et Jeanson.

Photo : Gary Gingras/site web INT. design

Martin Guindon

Le design intérieur de la Maison des jeunes Desjardins d’Amos lui a valu cinq distinctions aux Grands prix du design.

Marie-Claude Hénault, de MC Design, a effectivement vu son travail de conception et de création souligné par le jury international, elle qui en était à son premier projet d’envergure au niveau commercial. Le projet lui a permis de décrocher un lauréat d’or, trois lauréats d’argent et un lauréat de bronze à ce concours québécois maintenant ouvert aux candidatures internationales.

Une salle avec une table de ping pong sur un tapis gazon.

Une salle de jeux à la Maison des jeunes d'Amos.

Photo : Gary Gingras/site web INT. design

Ces honneurs concernent notamment le design au niveau de l’acoustique et de l’éclairage, mais on a aussi souligné, avec le lauréat d’or, la multidisciplinarité dans la réalisation du projet, ce qui rend la designer locale particulièrement fière. Elle a travaillé avec la collaboration de Hardy Construction, Maison Nordique, Lanoix et Jeanson, Extenzo et Solotech.

C’est le fait du projet collectif. C’est vraiment d’avoir monté un projet de la sorte, d’avoir collaboré avec un paquet de partenaires, et d’avoir finalement coordonné tout ça. C’est la catégorie qui nous distingue dans ce projet-là ; la multidisciplinarité pour les compétences de tout un chacun, le rassemblement de ces gens-là comme partenaires qui ont contribué à la réalisation du projet. Parce qu’au départ, dessiner, créer et concevoir, c’est une chose. Le réaliser, c’est une deuxième chose, fait valoir Marie-Claude Hénault, qui a consacré une année au projet.

Une cuisine moderne avec une grande table entourée de tabourets.

Une salle pour la cuisine et les repas à la maison des jeunes à Amos.

Photo : Gary Gingras/site web INT. design

Le lauréat d’or remporté par la designer avec ce projet pourrait maintenant lui valoir un lauréat de platine lors du gala annuel des Grands prix du design qui aura lieu en octobre à Montréal.

Devenir une référence

La designer a su créer un concept unique à la fois esthétique et fonctionnel, où aucun aspect n’a été négligé. Il devait coller à la vision des dirigeants de la Maison des jeunes. Elle a aussi reçu un appui indéfectible du promoteur Jean-Pier Frigon. Il avait vraiment une vision de faire une mission 2.0. Je dirais qu’il a fait un travail colossal de militant au niveau du design, pour défendre cet aspect à tout point de vue et à chaque étape, pour que ce soit wow!, affirme-t-elle.

La façade de la maison des jeunes.

La Maison des jeunes Desjardins se présente sous un nouveau jour depuis plus d'un an à Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Marie-Claude Hénault espère maintenant que le projet pourra servir de modèle. Ce serait le fun que ça devienne une référence numéro un au Québec. Pour dire "Regardez, on peut vraiment amener nos jeunes à un autre niveau parce que c’est la relève de demain". Si les adultes, on est capables de dire: on croit en vous autres, on veut vous mettre quelque chose en place, parce que ça prend toute une société pour élever des enfants, souligne-t-elle.

Rappelons que la Maison des jeunes d’Amos a été la proie des flammes en juillet 2018. Elle a été entièrement reconstruite sous un tout nouveau concept avec le soutien de la communauté locale. Son look loft industriel urbain et ses nouvelles activités ont fait passer le nombre de membres de 200 à 500 jeunes de 11 à 17 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !