•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : un répit de courte durée au Yukon?

Gros plan de sacs de sable géants installés par l'armée au lac Marsh.

Au lac Marsh, même si les résidents peuvent observer une décrue, ils ne sont pas au bout de leurs peines.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Depuis plusieurs jours, le niveau des lacs descend au Yukon. Un répit de courte durée, puisque l'on prévoit un second pic de la montée des eaux à la mi-août, bien plus élevé que le premier niveau, atteint en juillet.

Le record de 2007 a été battu cet été, submergé par des niveaux historiques dans chacun des lacs du Sud.

Même si les niveaux descendent depuis la fin de la semaine dernière et qu’ils sont à présent 7 à 9 cm en dessous du pic atteint les 10 et 11 juillet dernier, ils restent particulièrement hauts.

Les lacs Bennett (+8,9 cm), Tagish (+4,6 cm) et Marsh (+13,3 cm) sont toujours au-dessus du niveau de 2007.

Quant aux eaux du lac Laberge, elles surpassent toujours de 39 cm le niveau historique.

La décrue actuelle est rendue possible grâce à des conditions météorologiques favorables. La fonte des neiges a ralenti avec des températures plus basses que la normale auxquelles ne se sont pas ajoutées de fortes pluies.

Les deux derniers mois ont été plus secs qu'à l'accoutumée, avec seulement 34 % de précipitations de saison en juin, et 13 %, en juillet.

Avec moins d'eau qui arrive dans les bassins versants, l’eau s'écoule, et le niveau descend. Holly Goulding, hydrologue au gouvernement du Yukon, explique que les niveaux devraient rester hauts, mais qu'ils vont doucement descendre dans les jours à venir, même si des pluies moyennes à fortes, supérieures à 10 mm faisaient remonter les lacs.

Les précipitations et les températures dans les semaines à venir vont déterminer quand et jusqu'où vont culminer les crues.

Une citation de :Holly Goulding, hydrologue du gouvernement du Yukon

Vers une seconde crue plus forte encore en août?

Énergie Yukon surveille les prévisions des crues sur les lacs du Sud et en particulier sur le lac Marsh. La vice-présidente chargée de la planification des ressources et des affaires réglementaires, Mila Milojevic, affirme que l’arrivée d’eau dans ses installations est supérieure de 80 % à tous les précédents records.

Nos prévisions sont basées sur les températures et les précipitations moyennes. Elles prévoient un point culminant des crues vers la mi-août, avec environ 40 cm de plus que le niveau d'aujourd'hui et, donc, 57 cm de plus qu’en 2007.

Une citation de :Mila Milojevic, Énergie Yukon

Elle précise que le volume d’arrivée d’eau dans les lacs est constitué à 40 % de la fonte des neiges, à 30 %, de la pluie, les 30 % restants étant liés à la fonte des glaciers.

Si la majeure partie du volume d’eau lié à la fonte des neiges est déjà arrivée dans les lacs, le volume restant pourrait avoir d'importantes conséquences, dont les effets dépendront des conditions météorologiques à venir.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !