•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle épicerie en vrac à Roberval

Un présentoir dans la boutique Renard bleu

La nouvelle boutique zéro déchets Renard bleu de Roberval fait mouche.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Malgré les règles sanitaires qui sont toujours en vigueur, deux entrepreneurs n’ont pas hésité à se lancer dans la vente de produits en vrac en ouvrant un nouveau commerce à Roberval où bonbons et aliments sont à l’honneur. Et le succès a été instantané.

La vente de produits en vrac et les épiceries de type zéro déchet étaient en plein essor avant le début de la pandémie, en mars 2020. Les règles sanitaires sont venues bousculer l'industrie. Presqu’un an et demi plus tard, il semble que les consommateurs soient de nouveau au rendez-vous, comme l’ont constaté les copropriétaires du Renard Bleu, qui a attiré près de 700 clients pour son ouverture la semaine dernière, à Roberval.

Les copropriétaires en train de regarder un document.

Le copropriétaire Pier-Olivier Munger, ici avec une employée, est surpris de la réponse positive de la clientèle.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

On a changé tous les bacs. Ils sont tous à poignée. Si quoi que ce soit arrive et que les gens vont mettre leurs mains à l'intérieur, on retire le bac, c'est à la poubelle, on ne prend pas de chance. Il y a aussi tout le côté désinfection, port du masque et lavage des mains. On n'a eu aucun problème et à la quantité de gens qui sont passés à l'ouverture, on n'a pas eu de cas de mains (qui fouillent dans les contenants), vraiment c'est parfait, a lancé la copropriétaire Suzy Minier.

Des contenants de plastique remplis d'aliments secs.

La nouvelle épicerie et bonbonnerie Le Renard Bleu, à Roberval, offre une panoplie d'aliments en vrac.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Les clients qui souhaitent réduire leur consommation de plastique peuvent apporter leurs contenants pour effectuer leurs achats.

Épicerie écologique fait peur, oui on a du bio, mais ce n'est pas que du bio. Écologique veut dire que chaque personne fait sa petite part. Dans le fond, ce n'est pas nécessairement juste les contenants, ce sont les produits. Sont-ils plus près? Il y a moins de transport. S'ils n'ont pas leurs contenants, on a des sacs de papier brun qui sont réutilisables ou compostables. Ils peuvent aussi arriver avec leur pot ou on leur vend un pot, mais on accepte que les pots qui sont vraiment propres, explique Mme Minier.

À Alma, la propriétaire de l’épicerie zéro déchet Le lac en vrac a remarqué que l'achalandage des derniers mois dépendait de l'évolution du nombre de cas de COVID-19. Avec le déconfinement, les affaires ont repris ces dernières semaines.

Plus la COVID baisse, plus il y a des clients, moins il y a de commandes Internet. Plus les cas augmentent, plus il y a de commandes Internet et moins il y a de clients qui viennent [...] Beaucoup de gens pensaient que nous étions fermés aussi, a raconté Julie Maltais.

D'après des informations de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !