•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 7 millions $ pour créer 28 logements abordables à Sudbury

Brian Bigger parle en conférence de presse.

Le maire de Sudbury Brian Bigger était accompagné des députés fédéraux Paul Lefebvre et Marc Serré lors de l'annonce du financement de 28 logements abordables.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral octroie 7,4 millions $ à la Ville du Grand Sudbury pour bâtir 28 logements abordables destinés aux personnes en situation d’itinérance. Environ 1200 personnes sont en attente d’un logement abordable dans la ville nord-ontarienne, selon le Réseau des sans-abri de Sudbury.

Il y a un besoin urgent de donner un toit aux Sudburois les plus vulnérables, a déclaré le maire Brian Bigger en conférence de presse, mardi.

Ces dollars vont certainement nous permettre d’aller de l’avant avec le projet que nous avons inclus dans notre planification budgétaire, a-t-il ajouté.

En mars dernier, la Ville de Sudbury s’est engagée à mettre en place un plan de 2,2 millions de dollars par an pour créer de 40 à 60 logements de transition supplémentaires.

Même si l’initiative fédérale vise la construction rapide de logements, bâtir une vingtaine d’habitations pourrait prendre de un à deux ans.

On veut construire des logements le plus rapidement possible, dans les prochains mois, pour améliorer la situation, soutient toutefois le conseiller municipal Geoff McCausland. Le logement est la solution [contre le sans-abrisme].

Crise du logement

Dans l’immédiat, il n’y aura pas d’impact direct sur la population, mais toute annonce de nouveaux développements de logements qui se concrétise est une bonne nouvelle, parce qu’il y a un grand besoin, explique Raymond Landry, coordonnateur du Réseau des sans-abri de Sudbury.

La crise du logement abordable sévit depuis plusieurs années dans la plus grande ville du Nord de l'Ontario. Et cette crise s’est aggravée avec la pandémie, estime M. Landry.

Environ 1200 personnes sont en attente d’un logement abordable à Sudbury et le nombre de sans-abri a doublé en un an, passant d’une centaine de personnes à plus de 200.

Pour une personne seule, ça peut prendre 4 à 5 ans pour accéder à un logement abordable, précise Raymond Landry.

Raymond Landry regarde la caméra.

Raymond Landry, coordonnateur du Réseau des sans-abri

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Beaucoup de chemin reste encore à parcourir pour que tous les Sudburois aient un toit au-dessus de la tête, indique-t-il.

Si on devait donner un chiffre et claquer des doigts pour avoir des logements, il faudrait 1000 à 1500 logements abordables à Sudbury, explique le coordonnateur.

Raymond Landry croit que la Ville devrait créer plus de places en hébergement d’urgence pour répondre aux besoins immédiats.

Le coordonnateur indique toutefois que la Ville reconnaît la problématique du logement et consulte ceux qui travaillent avec les personnes en situation d’itinérance.

[La Ville de Sudbury] va bientôt nous offrir 20 autres subventions pour qu’on puisse aider les gens à trouver un logement qui existe déjà et le rendre plus abordable, détaille-t-il en soulignant que c’était l’une des requêtes du Réseau des sans-abri de Sudbury.

L’investissement fédéral provient d’une enveloppe de 2,5 milliards $ dans le cadre du programme transcanadien Initiative pour la création rapide de logements.

Le programme vise la création de plus de 9 200 logements abordables à travers le pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !