•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5,7 M$ en laissez-passer pour l'arrière-pays de Kananaskis en 50 jours

Un mouflon d'Amérique.

Les visiteurs du parc Kananaskis peuvent entre autres y voir des mouflons d'Amérique, des cerfs et des wapitis.

Photo : Parcs provinciaux de l'Alberta

Radio-Canada

Les laissez-passer donnant accès à la zone récréative de Kananaskis ont déjà permis de financer plusieurs initiatives. Le passeport pour la conservation introduit le 1er juin donne accès à la zone sauvage de 4200 kilomètres carrés située à l’ouest de Calgary.

La province a justifié l'adoption du laissez-passer en citant la pression environnementale sur la région causée l'an dernier par un nombre record de visiteurs. Elle prévoyait alors que le programme générerait 15 milliards de dollars par an.

Environ 2 des 5,7 millions de dollars déjà récoltés ont déjà été réinvestis pour l'amélioration du parc provincial.

Le montant a été distribué à toute une série d’initiatives, mais plus particulièrement au financement de la réouverture des centres de visiteurs et pour engager du personnel, souligne Michael Roycroft, directeur régional de la région Kananaskis avec Parcs provinciaux de l’Alberta.

Il ajoute que les fonds ont contribué à augmenter le nombre de gardes forestiers sur le terrain, à embaucher un nouveau spécialiste de la sécurité publique pour répondre aux appels de sauvetage grandissants ainsi qu’à augmenter la fréquence de l'entretien des poubelles et des toilettes.

Depuis la mise en place du programme, 21 500 laissez-passer journaliers et 55 600 laissez-passer annuels ont été vendus, selon Parcs provinciaux de l’Alberta.

Le gouvernement provincial a été critiqué pour certaines de ces politiques. Les critiques demandent de la transparence en ce qui concerne l’atteinte des objectifs de ces laissez-passer, qui devraient concorder avec ceux énoncés par le ministre.

Nous voulons savoir si ce genre de frais dissuade les gens de profiter du plein air et de faire de la randonnée , dit Ian Urquhart, le directeur général de l'Alberta Wilderness Association.

Il croit que la province doit faire preuve de transparence quant à l’utilisation des recettes de la vente des laissez-passer, à l'impact de ses nouveaux frais pour les Albertains à plus faible revenu et aux autres conséquences imprévues de leur introduction.

Bien que la mise en œuvre ait connu des problèmes techniques, M. Roycroft dit que son équipe est du déploiement du programme jusqu'à présent.

Le laissez-passer d'un jour coûte 15 $ par véhicule et le laissez-passer annuel coûte 90 $. Deux véhicules peuvent se servir d'un laissez-passer annuel s'ils sont enregistrés à la même adresse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !