•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de festivals, mais tout autant d'activités dans le Nord-Ouest cet été

Plusieurs festivals populaires sont annulés cet été, mais la saison estivale bat son plein dans le nord-ouest.

Des gens regardent des feux d'artifice la nuit au centre ville.

La ville d'Edmundston et ses partenaires ont organisé plusieurs activités au cours de l'été.

Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

Radio-Canada

Plusieurs événements populaires dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick n'auront pas lieu cette année, situation dont aura grandement contribué la pandémie.

À Edmundston, la populaire Foire brayonne n’aura pas lieu pour une deuxième année consécutive. Il en est de même pour le Festival de la patate de Grand-Sault, ainsi que pour le Festival western de Saint-Quentin.

La pandémie a fait en sorte que quelques festivals et activités populaires ont été mis sur pause à Edmundston, explique Mychèle Poitras, directrice des communications à la ville d’Edmundston.

Bien entendu, d’un point de vue touristique et économique, l’impact est très négatif, dit-elle. Toutefois, certaines activités se sont réinventées, comme la Grande grouille du Jardin botanique du Nouveau-Brunswick ou la programmation musicale au centre-ville.

Un événement extérieur sous des tentes.

Le Jardin botanique du Nouveau-Brunswick est l'hôte de plusieurs événements lors de la saison estivale 2021.

Photo : Radio-Canada

Même si l’été s’annonçait plus calme, ce n’était qu’en apparence, croit Amélie Lévesque, résidente de Saint-Jacques, près d’Edmundston.

Je ne sais pas si c’est parce qu’on avait vraiment hâte de sortir [cet été] à cause de la pandémie, mais pour nous, c’est un des meilleurs étés qu’on a eus jusqu’à date, indique la jeune maman.

On passe beaucoup de temps dehors puis en famille, on prend plus le temps d’apprécier ce qu’on fait quand on fait quelque chose., ajoute-t-elle.

Que ce soit lors des Midis musique au centre-ville ou encore durant les populaires soirées cinéma en plein air, Amélie Lévesque est certaine de voir plus de gens en profiter qu’auparavant.

Une animatrice sur une chaise raconte une histoire à des enfants dehors.

L'heure du compte était présentée au centre-ville par les animateurs de la Troupe JAM d'Edmundston.

Photo : Facebook - Groupe d'animation de la troupe JAM

Cet été, en route vers [la phase] vert, divers partenaires ont uni leurs forces pour offrir une programmation presque quotidienne, dit Mme Poitras. L’été sera loin d’être ennuyeux à Edmundston.

Des événements repensés

Le président du comité organisateur du Festival western de Saint-Quentin, Bertrand Leclerc, est catégorique : l’heure est à l’épreuve pour les festivals traditionnels et il faudra tout repenser pour survivre.

Ç’a été deux années extrêmement, extrêmement difficiles, dit M. Leclerc, qui est à la tête du comité depuis 5 ans.

Des gens rassemblés devant un kiosque portant des chapeaux de cowboy.

Le Festival western de Saint-Quentin attire les foules depuis des années.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Afin de raviver les troupes et les organisateurs, une soirée country sera organisée le 21 août sur les prémisses du festival original. Le terrain de camping sera aussi fonctionnel pour l’événement.

Le western c’est ce qui nous caractérise ici, puis ça fait deux ans, les gens ont besoin de s’amuser un peu, partage M. Leclerc.

D’autres petites communautés rurales du nord-ouest de la province organiseront leurs propres activités locales.

Les Acadiens pourront, par exemple, faire du bruit durant la semaine de la Fête nationale en participant à la Sortie branchée en Acadie, festivités qui prendront place au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick de Saint-Jacques du 13 au 15 août.

Les amoureux de l’histoire pourront quant à eux se renseigner sur l’ère de la prohibition, dans le cadre du Festival de la bagosse qui sera présenté à la taverne de Maxime Albert, à Saint-Hilaire le 26 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !