•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau bateau de sauvetage pour les pompiers de Halifax

Deux pompiers sont sur le nouveau bateau rouge, sur lequel est écrit Kjipuktuk.

Le nouveau bateau de pompier s'appel Kjipuktuk (Halifax) en l'honneur des communautés Micmacs de Halifax.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Le nouveau navire des pompiers porte un nom mi'kmaq du port sur lequel il flotte, un geste de réconciliation avec les communautés autochtones. Le Kjipuktuk (Halifax) permettra de lutter contre les incendies à partir de l'eau, pour sauvetages plus rapides et plus sûrs.

Le bateau a projeté de longs jets d'eau lors de la cérémonie d'inauguration qui s'est déroulée lundi à la gare maritime d'Alderney, à Dartmouth.

Kjipuktuk, qui signifie grand port, est le nom que les mi’kmaw ont donné au port et à la région de Halifax.

Il est important de voir notre langue et notre culture incorporées dans des objets quotidiens comme ce bateau-pompe. Cela fait chaud au cœur et c'est très, très nécessaire

Une citation de :Deborah Robinson, chef de l'Assemblée des chefs mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse

Un pas vers la réconciliation

Deborah Robinson, chef de l'Assemblée des chefs mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse.

Selon Deborah Robinson, chef de l'Assemblée des chefs mi'kmaq de la Nouvelle-Écosse, il s’agit d’un geste de réconciliation avec les communautés autochtones.

Photo :  CBC

J'espère que nous pourrons continuer à voir la même chose, non seulement ici, mais à travers notre territoire pour nos frères et sœurs autochtones à travers le Canada, a-t-elle déclaré.

L'aînée mi'kmaq, Jane Abram, a d’ailleurs offert en cadeau du tabac à l'équipage du Kjipuktuk.

Le chef des pompiers de Halifax, Ken Stuebing, s'est dit fier des membres du service d'incendie de Halifax qui ont suggéré le bon nom.

Le nom Kjipuktuk est non seulement une étape importante dans la réconciliation et l'établissement de meilleures relations avec les peuples autochtones, mais il montre également que les pompiers de Halifax sont représentatifs de la communauté qu'ils servent.

Une citation de :Ken Stuebing, chef des pompiers de Halifax

Il souligne l’importance que les gens se reconnaissent dans leur organisation.

Ainsi, non seulement ils comprendront que nous sommes respectueux de l'équité et de la diversité au sein de la communauté pour les appels auxquels nous répondons, mais aussi, ils pourraient être intéressés à envisager une carrière chez nous ", a-t-il ajouté.

Un nouveau bateau plus performant

Ken Stuebing a déclaré que le service travaillait depuis quelques années à l'achat du nouveau bateau, qui a été construit à Kingston (Ontario) par MetalCraft Marine et dont la durée de vie peut atteindre 30 ans.

Ken Stuebing, chef des pompiers de Halifax.

Le chef des pompiers de Halifax a déclaré que le service travaillait depuis quelques années à l'achat du nouveau bateau.

Photo :  CBC

L'embarcation, de près de 1,3 million de dollars, a été livrée le mois dernier. Depuis, les membres de l'équipage s'entraînent à bord.

Le Kjipuktuk remplace le bateau pneumatique actuel à coque rigide du service d’incendie, qui avait des capacités limitées pour lutter contre les incendies. Il ne pouvait pas non plus rester dans l'eau toute l'année.

Le nouveau bateau, quant à lui, peut être utilisé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, puis rester à son poste d'amarrage d'Alderney Landing toute l'année. Il peut aussi fournir plus de 3000 gallons d'eau par minute, ce qui, selon Ken Stuebing, correspond à près de la capacité de deux camions.

Une protection accrue

Selon lui, si un incendie se déclare dans le port d’Halifax, des zones comme Purdy's Wharf ou Alderney Landing peuvent maintenant être protégées de tous les côtés.

En ce qui concerne les appels de sauvetage, Ken Stuebing a déclaré que les pompiers peuvent maintenant intervenir beaucoup plus rapidement, même pendant les mois d'hiver. Ce qui fait une grande différence pour les chances de survie d'une personne qui se retrouve à l'eau. Ces appels surviennent environ deux fois par mois.

Le Kjipuktuk dispose également d'un espace sous le pont pour que l'équipage puisse rester au chaud et en sécurité par mauvais temps et par temps froid, ce qui n'était pas le cas de l'ancien bateau pneumatique.

Ses principaux rôles seront la lutte contre les incendies et les services de sauvetage dans le port de Halifax et les îles voisines, les rivages, les marinas et les bâtiments le long de l'eau.

L'indicatif d'appel du navire restera Fire Boat 1. Il devrait être pleinement opérationnel d'ici l'automne, une fois la formation terminée.

D’après un texte de Haley Ryan de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !