•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Iain Rankin s’attaque au péage de Cobequid, mais est accueilli par des manifestants

Iain Rankin au podium.

Le chef libéral Iain Rankin promet d'éliminer le péage au passage de Cobequid pour les automobilistes, mais pas pour les véhicules commerciaux.

Photo : CBC/Robert Short

Radio-Canada

Le chef du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse et premier ministre sortant Iain Rankin a été accueilli par des manifestants lors de son passage dans la région d’Amherst.

Consultez notre dossier.

Accompagné du candidat pour la circonscription de Cumberland-Nord Bill Casey, Iain Rankin a annoncé la fin du péage du passage de Cobequid pour les automobilistes de la Nouvelle-Écosse, et ce, dès le 1er octobre s’il est élu.

Nous comprenons que parfois vous ne vous sentez pas connectés au reste de la Nouvelle-Écosse et nous ne voulons pas cela, a-t-il tenu à dire aux résidents de la région.

Mais cette déclaration a été accueillie par des huées. Quelques dizaines de manifestants s’étaient rejoints pour exprimer leur mécontentement envers le premier ministre.

Trois manifestants devant un autobus de campagne.

Des manifestants ont accueilli Iain Rankin et Bill Casey à Amherst au quatrième jour de la campagne électorale en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC/Robert Short

J’ai pleuré pendant six nuits parce que je n’ai pas pu voir mon petit-fils, lui a crié une manifestante, qui ne digère visiblement toujours pas les restrictions sanitaires qui ont été imposées le mois dernier à la frontière du Nouveau-Brunswick, mais qui ont été levées depuis.

Un autre manifestant, Thomas Everett, ne pense pas que l’annonce d’Iain Rankin va influencer les électeurs de sa région.

C’est trop peu trop tard. Les gens d’ici passent par Wentworth pour ne pas payer le péage. Nous faire économiser quatre dollars? Ce n’est pas assez, a-t-il affirmé aux journalistes présents.

Plusieurs des manifestants portaient des affiches en soutien à la candidate indépendante Elizabeth Smith-McCrossin, qui a été expulsée du caucus progressiste-conservateur après la série de manifestations sur l’autoroute Transcanadienne en juin.

La levée du péage souvent promise

Ce n’est pas la première fois que la Nouvelle-Écosse envisage d’éliminer le péage du passage de Cobequid. En 2017, des représentants du ministère des Transports avaient indiqué que le péage serait levé en 2019-2020.

Voiture arrêtées à un péage.

Le péage du passage de Cobequid est en vigueur depuis 1997.

Photo : Google Street View

Mais en 2020, le ministre des Transports Lloysd Hines a indiqué que le passage Cobequid de l’autoroute 104 continuerait à être payant pour financer un projet de construction d’aires de repos et d’un lieu d’entreposage d’équipement.

Dans son annonce mardi, le chef libéral Iain Rankin a promis d’éliminer le péage tout en maintenant ces projets de construction. Il indique qu’une augmentation du trafic - et donc des revenus - permettra de financer cette mesure.

Iain Rankin affirme que l’entreposage d’une déneigeuse à cet endroit pourrait réduire à quelques minutes le temps de réponse des équipes en cas d’incident sur l’autoroute. 

L’élimination du péage ne s’appliquerait qu’aux résidents de la Nouvelle-Écosse. Les automobilistes de l’extérieur de la province et les véhicules commerciaux continueront à devoir le payer et l’argent sera dédié à l'entretien de l’autoroute 104.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !