•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

État d’urgence à Wheatley après une nouvelle fuite de gaz

C'est la deuxième fois cet été que l'état d'urgence est déclaré à Wheatley et que le centre-ville est évacué.

Des panneaux montrent une route fermée.

Le déclenchement d'un détecteur de sulfure d'hydrogène a entraîné la fermeture d'une partie du centre-ville. (Archives)

Photo : CBC / Sanjay Maru

Radio-Canada

La communauté de Wheatley, dans le Sud de l’Ontario, se retrouve de nouveau en état d’urgence. Le maire de Chatham-Kent a adopté la mesure mardi après qu’une équipe spécialisée dans les matières dangereuses a confirmé la présence de sulfure d'hydrogène au centre-ville.

Le maire Darrin Canniff a publié une déclaration qui vise à justifier la mesure.

Il a indiqué que les services d'incendie de Chatham-Kent ont détecté du sulfure d'hydrogène lundi dans une propriété commerciale.

Conformément aux pouvoirs qui me sont conférés par la Loi sur la gestion des urgences et la protection civile, L.R.O. 1990, je détermine que cette situation imminente constitue un danger qui pourrait entraîner des dommages graves aux personnes ou des dommages importants aux biens, peut-on lire dans sa déclaration.

Les services d'incendie et d'urgence de Chatham-Kent sont intervenus au 15, rue Érié Nord, parce qu'un détecteur de sulfure d'hydrogène s'est déclenché lundi matin.

Par mesure de précaution, la Municipalité a procédé à l'évacuation de 23 maisons et 13 entreprises. Au total, 52 personnes ont été déplacées.

Les autorités ont aussi fermé un tronçon de la rue Érié, entre les rues Elm et Talbot, ainsi qu'un autre de la rue Talbot, entre les rues Érié et Little.

Le sulfure d'hydrogène est un gaz inflammable et hautement toxique. Il a été détecté pour la première fois à la même adresse, qui abrite un restaurant, au début du mois de juin et avait entraîné l'état d'urgence dans la municipalité pendant environ trois semaines.

Des équipes des services d'incendie et d'urgence de Chatham-Kent ainsi que des services médicaux d'urgence tentent toujours de localiser la source de cette fuite.

Des commerçants inquiets

Les propriétaires des commerces du centre-ville touchés par les évacuations s'inquiètent des conséquences d’une deuxième fermeture en deux mois.

Le propriétaire de M J's Pizza, Maurice Raffoul, redoute l'impact d'une seconde fermeture sur ses affaires.

Il affirme déjà avoir perdu l'équivalent de 6000 $ de nourriture dans ses congélateurs lors de la première évacuation en juin. Après la réouverture, il a acheté de nouveaux fours à pizza, mais pense maintenant à annuler la commande.

Je crois qu'il est temps que des autorités compétentes interviennent et règlent le problème. [...] Elles pensaient que le problème était réglé, mais il ne l'est pas.

Une citation de :Maurice Raffoul, propriétaire de M J's Pizza
Un homme aux cheveux blancs parle devant la caméra.

La pizzeria de Maurice Raffoul est située près de la fuite de gaz.

Photo : Jacob Barker/CBC

Selon Doug Walker, qui exploite une entreprise de chauffage, de climatisation, de réfrigération et de gaz à Wheatley, cette nouvelle fuite, qui vient s'ajouter à la COVID-19, est dévastatrice. [...] C'est le centre névralgique de la ville. C'est là que les gens se réunissent et se rencontrent. C'est le centre de Wheatley et de ce que nous sommes.

La municipalité de Chatham-Kent a prélevé des échantillons afin de déterminer la source du gaz, mais n’a pas encore déterminé de date de retour pour les commerces et les particuliers.

La directrice générale intérimaire de Chatham-Kent, Kathy Hoffman, invite les personnes ayant dû évacuer à appeler le 311 pour s'inscrire à une liste de diffusion qui les tiendra au courant de l'évolution de la situation.

Avec les informations de cbc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !