•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Où diable est le plan? » : le NPD réclame des directives pour la rentrée scolaire

Le ministre ontarien de l'Éducation n'a toujours pas fait connaître ses intentions quant à la prochaine rentrée scolaire.

Une femme portant un masque bleu sur le visage mesure avec un ruban la distance entre deux pupitres dans une salle de classe

On ignore si les enfants iront en salle de classe dès la rentrée scolaire en Ontario. (Archives)

Photo : Getty Images / izusek

Radio-Canada

À quelques semaines de la rentrée scolaire, l'opposition néo-démocrate s'impatiente et hausse le ton. Le NPD provincial estime que l'attente a assez duré et demande au gouvernement Ford de sortir les parents et les enseignants de la noirceur en présentant un plan précis sur le retour en classe des quelque deux millions d'élèves ontariens.

Renvoyer nos enfants à l'école devrait être la priorité numéro un du gouvernement. Où diable est le plan? Nous avons attendu si patiemment, a déclaré la députée Marit Stiles en point de presse, mardi matin, au lendemain de la publication d'un rapport d'experts qui recommandent notamment la reprise de l'enseignement en présentiel et le retour des activités extrascolaires.

La Table de consultation scientifique sur la COVID-19 de l'Ontario estime aussi que le port du masque en classe, la distanciation et le système des cohortes devraient devenir optionnels lorsque le risque sanitaire est faible.

La porte-parole de l'opposition en matière d'Éducation, Marit Stiles, réclame un plan précis pour la rentrée scolaire, lors d'un point de presse devant une école de Toronto.

La porte-parole de l'opposition en matière d'Éducation, Marit Stiles, souhaite que le gouvernement dévoile son plan le plus rapidement possible pour permettre au milieu scolaire de préparer la rentrée de septembre.

Photo : Radio-Canada

Le jeu de l'attentisme a assez duré. Dans moins de six semaines, la majorité des écoles de la province vont commencer leur année scolaire.

Une citation de :Marit Stiles, députée néo-démocrate

En ce moment, nous sommes conscients qu'il y a plusieurs familles partout en Ontario qui sont fâchées contre le gouvernement de l'Ontario. Pourquoi? Parce qu'il n'y a aucune vision pour un plan pour rouvrir les écoles en août et en septembre avec sécurité, avec des fonds, a pour sa part soutenu le député néo-démocrate d'Ottawa-Centre, Joel Harden.

Le NPD déplore que le gouvernement place ainsi les gestionnaires du milieu de l'éducation dans une position impossible, en les obligeant à se démener pour faire fonctionner les choses à la rentrée.

Le plan final du ministre de l'Éducation est attendu dans les prochaines semaines. Le bureau de Stephen Lecce refuse de dévoiler plus de détails pour l'instant, mais indique que le ministre doit encore consulter le médecin hygiéniste en chef de la province sur la version définitive de son plan.

Nous continuons de conseiller le ministre, a simplement répondu le médecin hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, lorsque questionné sur les directives gouvernementales à venir pour le retour en classe.

Ontario Education Minister Stephen Lecce takes his mask off before answering questions after announcing that schools will not resume-in-class learning until September during a press conference at Queen's Park in Toronto on Wednesday, June 2, 2021. THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Le ministre de l'Éducation de l'Ontario, Stephen Lecce, avait annoncé au début de juin que les écoles allaient demeurer fermées jusqu'en septembre. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

De leur côté, les syndicats d'enseignants retiennent aussi leur souffle à l'approche de la reprise des classes. Nous attendons toujours les consignes concrètes de la part du ministre pour la rentrée, a fait savoir le directeur général de l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), Pierre Léonard.

L'AEFO précise que beaucoup reste à voir avant la rentrée de septembre et souligne que, depuis le début de la pandémie, le gouvernement suit rarement les recommandations des experts en ce qui concerne le milieu scolaire.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !