•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piney se réjouit de l’ouverture de la frontière canadienne aux Américains

Le poste frontalier de Piney, au Manitoba, alors qu'il y a de la neige sur le sol.

Le poste frontalier de Piney, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Carla Oliveira

Radio-Canada

La Municipalité rurale de Piney, située dans le sud du Manitoba, à une dizaine de kilomètres de la frontière avec les États-Unis, se réjouit de pouvoir à nouveau accueillir des Américains, lorsque le Canada ouvrira sa frontière à ses voisins le 9 août.

La conseillère de la municipalité rurale de Piney Mélanie Parent accueille cette nouvelle comme une bouffée d’air sur le plan économique et touristique et s’attend à voir de nombreux Américains s’arrêter dans son village.

Il y en a plusieurs que je connais qui ont un chalet à Buffalo Point [à 60 km à l’est de Piney]. Ils n’ont pas accès à leur chalet depuis longtemps. Je suis certaine qu’ils vont venir ici, s'arrêter dans les magasins, les stations-service et les restaurants parce qu’ils aiment acheter certaines gâteries canadiennes qu’ils ne peuvent pas avoir aux États-Unis, a affirmé Mme Parent en entrevue à l’émission L’actuel.

Elle ajoute même que des clients des États-Unis viennent se faire couper les cheveux dans des salons de coiffure au Canada.

La conseillère municipale pense également avec bonheur aux réunions familiales qui pourront avoir lieu.

Les familles sont très mélangées d’un côté et l’autre de la frontière. Les gens ont hâte de revoir leur famille , a-t-elle dit.

Ottawa a annoncé lundi que la frontière canadienne sera rouverte aux Américains pleinement vaccinés le 9 août pour les voyages non essentiels, puis aux voyageurs du monde entier à compter du 7 septembre.

Mme Parent a toutefois hâte que les Canadiens puissent traverser librement la frontière avec les États-Unis, et pas seulement certaines catégories de travailleurs.

Depuis plus d’un an, les résidents de Piney doivent se résoudre à faire près d'une centaine de kilomètres, vers Steinbach, pour faire la majorité de leurs courses, selon elle.

On a un magasin local ici qui a vraiment fait tout ce qu’il a pu pour nous aider, mais on ne peut pas tout acheter à Sprague. Les gens font beaucoup plus de [kilomètres] ces temps-ci , a-t-elle conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !