•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Islamophobie : le gouvernement et les citoyens doivent agir, dit Trudeau

Justin Trudeau prend une photo avec un enfant, au milieu de plusieurs personnes masquées.

« Il ne suffira pas que les gouvernements agissent, même un gouvernement fédéral. Il faut que [cela vienne de] tous les Canadiens », a déclaré le premier ministre.

Photo :  CBC / Bobby Hristova

Radio-Canada

Les Canadiens ne doivent pas compter uniquement sur le gouvernement pour combattre les crimes haineux, a déclaré le premier ministre Justin Trudeau mardi à Hamilton, en Ontario, à l’avant-veille d’un sommet fédéral sur l’islamophobie.

Lors d’une déclaration à la mosquée Hamilton Mountain, M. Trudeau a condamné les récentes manifestations d'islamophobie, notamment la mort d'une famille de London après une attaque considérée comme terroriste et une attaque présumée contre deux femmes musulmanes de Hamilton par une personne dans un camion.

Une mosquée a par ailleurs été vandalisée le 14 juillet à Cambridge, toujours en Ontario.

Ces événements sont inacceptables et effrayants, a-t-il déclaré à la foule lors de ses remarques sur l'Aïd al-Adha, une fête religieuse importante dans l'islam. Il a également évoqué l'homophobie, la misogynie et l'antisémitisme.

Nous tous – musulmans, non-musulmans – devons reconnaître que l'intolérance et la haine qui existent dans le monde existent également au Canada.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Mais il ne suffira pas que les gouvernements agissent, même un gouvernement fédéral. Il faut que [cela vienne de] tous les Canadiens, a-t-il déclaré.

La réponse devrait venir autant du gouvernement à travers l'adoption d'une autre loi, et nous le ferons, que de nos communautés, de nos villes.

Lundi, le Conseil national des musulmans canadiens a formulé plusieurs dizaines de recommandations qui s'adressent aux gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux.

Parmi ces requêtes, le groupe souhaite que les juges reçoivent une formation de sensibilisation sur l'islamophobie, que le Code criminel soit renforcé pour lutter contre les crimes haineux, dont ceux sur Internet, et que les mosquées soient mieux protégées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !