•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le soleil retrouvera bientôt son apparence normale

Le soleil rouge retrouvera sa couleur normale lorsque les particules de feux de forêt se seront dissipées.

Un lever de soleil rouge sur le lac Ramsey à Sudbury.

Un lever de soleil rouge sur le lac Ramsey à Sudbury

Photo : Radio-Canada / Jan Lakes

Radio-Canada

Les débris et les particules de fumée provenant d'incendies de forêt dans le Nord de l’Ontario ont changé l’apparence du soleil.

La grosse boule rouge qui plane dans la ligne d'horizon en Ontario au lever et au coucher du soleil pourra seulement être observée pendant une courte période, d'après une experte du planétarium de Science Nord, à Sudbury.

La communicatrice scientifique de Science Nord Lucie Robillard explique que les débris dans l’air ont causé l’assombrissement du soleil.

C'est un phénomène naturel, assure Mme Robillard. Lorsque la lumière traverse notre atmosphère, une partie se diffracte. Donc, si la lumière du soleil est juste au-dessus de nous, il y a un peu moins de diffraction.

À la tombée du jour, le soleil est bas près de l'horizon. La lumière a donc plus de chemin à parcourir dans l’atmosphère et, ce faisant, elle diffuse la lumière bleue et laisse principalement le rouge.

Vue du ciel avec des arbres à contre-jour.

L'apparence rougeâtre d'un coucher de soleil est un phénomène naturel.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Au coucher et au lever du soleil, c'est généralement assez rouge, mais maintenant c'est encore plus rouge, parce qu'il y a des débris, des particules et de la fumée dans l'atmosphère, explique-t-elle.

Le smog, les particules et la fumée des incendies de forêt dérivent dans la région, et contribuent à obscurcir le soleil et à blanchir le ciel.

Une citation de :Lucie Robillard, communicatrice scientifique de Science Nord

Le soleil rouge retrouvera sa couleur normale lorsque les particules de feux de forêt se seront dissipées, un phénomène qui devrait se produire très prochainement, puisqu'une masse d'air froid traverse actuellement la province.

La lune vue de proche.

La lune terrestre avait également une teinte rougeâtre le samedi 17 juillet.

Photo : Science Nord

Joli, mais indicateur d’une mauvaise qualité de l'air

La fumée pourrait persister un peu plus longtemps, car des incendies de forêt provenant d'aussi loin que de l'ouest du Canada pourraient contribuer à la brume, explique Steven Flisfeder, météorologue chez Environnement Canada.

La fumée peut monter dans la haute atmosphère puis se propager dans tout le pays, confirme M. Flisfeder. Parfois, elle atteint les niveaux les plus bas, affectant la qualité de l'air et la visibilité.

Malheureusement, il ne pense pas que la pluie annoncée changera tellement la situation.

Il pourrait y avoir une autre chance d'averses pour le Nord de l'Ontario, déclare-t-il. Mais malheureusement, encore une fois, pas beaucoup en termes de quantité de précipitations.

Et avec ces risques d'averses, il y a aussi le risque d'orages, qui ne feront malheureusement qu'augmenter de plus la situation des incendies.

M. Flisfeder admet que les particules d'air contribuent à la beauté des couchers de soleil, mais que cette illusion d'optique signifie plutôt que la qualité de l’air s’est détériorée.

D'après les informations de Casey Stranges, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !