•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte aux algues bleu-vert : six ruisseaux sous la loupe en Estrie

Affiche de l'organisme Bleu Massawipi.

L’organisme Bleu Massawippi met en place le programme SOS tributaire (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Se basant sur le taux de phosphore total et les matières en suspension, Bleu Massawippi a choisi les six ruisseaux les plus préoccupants pour faire la lutte aux algues bleu-vert dans le cadre de son projet SOS tributaire.

Il faut aller dans le bassin versant qui est l'entonnoir qui fait en sorte que l’eau se retrouve dans le lac Massawippi. Il y a 33 ruisseaux. Nous analysons des ruisseaux, mais il ne se passe plus rien par la suite, indique la directrice générale de Bleu Massawippi, Michèle Gérin.

Elle mentionne que le projet SOS tributaire permet d’aller plus loin.

Nous avons choisi ceux qui sont les plus préoccupants. C’est le phosphore qui cause les algues bleu-vert. Nous remontons les six ruisseaux à la source de l’apport. Nous voulons trouver des solutions. Nous allons proposer des choses pour régler certains problèmes, indique Mme Gérin.

Elle mentionne que ce projet donne de l'espoir. Nous n’avons jamais l'argent pour aller plus loin. C'est le rôle des municipalités de la MRC et du gouvernement. Nous essayons de prendre des initiatives et de faire le plus possible avec ce que l’on a. nous espérons que des correctifs pourront faire la différence à long terme, explique Michèle Gérin.

C’est le Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau qui a permis à Bleu Massawippi de mettre en place ce projet.

Dans ce projet, Bleu Massawippi et ses partenaires investissent 67 000 $ dont près de 75 % sont assurés par le gouvernement du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !