•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 ans pour réparer une patinoire : le conseiller Michael Ford est furieux

Le conseiller Michael Ford se tient près de la clôture fermée à l'entrée de la patinoire.

Le conseiller municipal Michael Ford se dit frustré par la fermeture prolongée de la patinoire.

Photo : CBC/Greg Bruce

Radio-Canada

À Toronto, la glace artificielle de la patinoire Rivercrest, fermée depuis 2018, ne doit pas rouvrir avant le début de 2022, une situation qui soulève l'ire des résidents et du conseiller municipal du quartier Michael Ford.

La patinoire extérieure de Rexdale a été fermée en 2018 pour permettre la réparation de son système de réfrigération.

La Ville a décidé par la suite de dépenser 1,8 million de dollars pour sa modernisation.

Toutefois, aucun entrepreneur n'a encore été choisi. Selon un rapport municipal publié en juin, il est peu probable que la patinoire puisse rouvrir avant 2022.

Le conseiller municipal d'Etobicoke Nord Michael Ford, le neveu du premier ministre Doug Ford, se dit « incroyablement frustré ».

Je pense que certains n'ont pas fait leur travail et que des tracasseries administratives ont retardé le projet.

Une citation de :Michael Ford, conseiller municipal de l'arrondissement 1

La résidente Sandra Albert est du même avis. J'espère qu'ils vont presser le pas, parce que c'est tellement important pour notre quartier, dit-elle.

Des jeunes jouent au hockey sur la glace.

La patinoire Rivercrest à Etobicoke est fermée depuis 2018.

Photo : Ville de Toronto

La directrice de l'École Rivercrest Aldona Volunge (la patinoire est située sur les terrains de l'établissement) se demande si les travaux prendraient autant de temps dans un quartier riche.

Les résidents croient fermement ici que s'il s'agissait d'une communauté bien nantie comme Kingsway ou Humber Valley, il serait impensable de fermer une patinoire avec un fort achalandage comme celle-ci pendant aussi longtemps, dit-elle.

De son côté, la Ville montre du doigt la COVID-19, des changements en matière de personnel, des réparations plus poussées que prévu et la renégociation du bail avec le Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), qui loue le site à la Ville.

Pour l'instant, il est peu probable que les travaux puissent être terminés avant la saison 2021-2022 (d'ici le début décembre), indique le rapport municipal présenté au début juin. Nos employés vont évaluer la possibilité de devancer le projet au début de 2022, s'il n'y pas d'enjeux/retards majeurs dans la construction.

Pour sa part, le conseiller Ford se dit prêt à ouvrir la patinoire l'hiver prochain sans glace artificielle s'il le faut, pour que les résidents puissent au moins patiner.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !