•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En C.-B., le nombre de feux diminue, mais leur importance augmente

De la fumée s'échappe d'une forêt.

Le feu de Mowhokam Creek, au sud de Lytton, s'étend maintenant sur plus de 400 hectares.

Photo : BC Wildfire

La Colombie-Britannique compte 292 incendies de forêt, dont 13 se sont déclenchés dans les 2 derniers jours. Le Service de gestion des incendies, BC Wildfire, considère 37 d’entre eux comme étant d’importance, de par leur taille ou leur proximité avec une communauté.

Au sud de la province, les pompiers tentent de maîtriser un feu qui s’est déclaré près de Inkaneep Creek, situé sur les terres de la Première Nation Osoyoos et à 6 km de la ville du même nom.

À plusieurs kilomètres de là, près du lac White, un feu qui s’étend maintenant sur environ 3000 hectares a forcé l’évacuation de 28 propriétés, indique le district régional de Thompson-Nicola.

Un panache de fumée sort d'une forêt à côté d'un lac.

Le feu de Michaud Creek, près de Edgewood, dans le sud-est de la province, s'étend sur environ 2500 hectares et fait partie de la liste des feux d'importance.

Photo : BC Wildfire

Les lignes électriques ont été touchées dans le secteur et plusieurs pannes de courant ont eu lieu dimanche en raison de la fumée, rapporte de son côté le Service de gestion des incendies.

Au nord, la route 20 est fermée à l’ouest d’Anahim Lake en raison du feu d’Hotnarko Creek, situé à proximité. Pour le moment, le ministère des Transports ne peut pas estimer la durée de cette fermeture et indique qu’aucune route alternative n’est possible.

Manque d’hébergement pour les évacués

La majorité des alertes et des ordres d’évacuation du district régional de Thompson-Nicola sont toujours en place, ce qui pose problème, explique le directeur du district, Ken Gilis.

Nous n’avons plus d’hébergements de disponibles à Kamloops, ni dans les villes et villages environnants. Nous aurons donc besoin de déplacer des gens vers Kelowna ou Chilliwack, souligne-t-il.

Plusieurs personnes ouvrent leurs portes aux évacués et le district maintient une liste des résidents qui se disent prêts à accueillir leurs concitoyens en cas de besoin, mais ce ne sera pas suffisant prévient le directeur du district.

Si nous avons une importante évacuation comme c’était le cas en 2017, nous serons désespérément en manque d’endroits où envoyer les gens.

Une citation de :Ken Gilis, directeur du district régional de Thompson-Nicola

La Colombie-Britannique a un peu la malchance d'avoir des feux qui brûlent vers de grandes agglomérations, où il y a beaucoup de gens. Donc on ne prend aucun risque, il faut évacuer, explique de son côté le chercheur scientifique chez Ressources naturelles Canada, Marc-André Parisien.

De la fumée s'échappe d'une montagne près d'un lac.

Un feu s'est déclaré lundi près du lac Three Valley, à une vingtaine de kilomètres de Revelstoke.

Photo : Zahra Premji/CBC

De l’aide du Yukon

Les feux se sont allumés très tôt dans la province en raison de la vague de chaleur et nous sommes tombés assez rapidement en situation de débordement où il y a tellement de feux que ça nous prend de l’aide, explique Marc-André Parisien.

Le Yukon a annoncé lundi qu’une flotte d’avions-citernes est en route pour la Colombie-Britannique afin d’aider à maîtriser les feux de forêt.

La flotte est partie pour Prince George dimanche pour un déploiement de 14 jours et pourra être rappelée au territoire en 24 heures si le besoin se présente.

Avec des informations d’Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !