•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les commerçants estriens prêts à retrouver les touristes américains

Des gens marchent sur un trottoir en pavé uni

Beaucoup d'Américains séjournent chaque année en Estrie, l'une des régions les plus proches de la frontière. (archives)

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

À compter du 9 août, les Américains pleinement vaccinés pourront recommencer à traverser la frontière canado-américaine pour des déplacements non essentiels. Cette nouvelle réjouit les commerçants de la région.

Beaucoup d'Américains séjournent en effet chaque année en Estrie, l'une des régions les plus proches de la frontière. Pour certains commerçants, la clientèle américaine représente donc une grande part de leur chiffre d'affaires annuel, explique Lysandre Michaud-Verreault, de Tourisme Cantons-de-l’Est.

C’est une bonne nouvelle pour l’industrie touristique, c’est quelque chose qu’on accueille favorablement. Ça faisait partie de nos demandes, on demandait de la prévisibilité, on demandait un plan.

Une citation de :Lysandre Michaud-Verreault, de Tourisme Cantons-de-l’Est

On est contents de l’annonce, mais d’ici le 9 août, on espère avoir encore plus de détails, ajoute-t-elle.

À Magog, les marchands se sont également ennuyés des touristes du pays voisin, qui contribuent à l'effervescence de la rue principale chaque été.

C’est sûr qu’on a bien hâte de faire le plein en touristes. Notre rue est suffisamment jolie maintenant pour accueillir tous les touristes, qu’ils soient Québécois ou Américains, souligne, Sandrine Galet, la propriétaire de la boutique Foliole.

On va avoir des clients de plus, c’est toujours agréable d’avoir de la diversité. Ça fait longtemps qu’on ne les a pas vus, ça va nous faire plaisir de les revoir, croit quant à elle Nicole Lafleur, des Filles d’Ariane.

Avec les informations de Pierrick Pichette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !