•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Montréalaise dessine des cathédrales sur du papier de toilette pendant une quarantaine

Une cathédrale dessinée sur deux carrés de papier de toilette.

L'œuvre d'art a été réalisée sur plus de 11 mètres de papier hygiénique.

Photo : Nethmie Hetti

Radio-Canada

La directrice artistique Nethmie Hetti a trouvé un moyen pour tuer le temps pendant sa quarantaine obligatoire de 14 jours : dessiner sur du papier de toilette.

Faute d’avoir ses carnets de croquis sous la main, la jeune femme s’est rabattue sur le bon vieux papier hygiénique en mai 2020, lors d'une quarantaine imposée en raison de la pandémie de COVID-19.

J’ai regardé le papier de toilette et je me suis dit que j’avais l’habitude de dessiner sur des napkins [serviettes de table], alors pourquoi ne pas donner une chance au papier de toilette? raconte-t-elle.

Les illustrations réalisées sur le rouleau de papier de plus de 11 mètres (37 pieds) représentent des paysages urbains et des bâtiments qu’elle a visités lors d’un voyage en Europe en 2017. Certains lieux sont également le fruit de son imagination.

L'artiste est couchée à côté de son oeuvre : un papier de toilette déroulé sur lequel est dessiné un paysage urbain.

« Des fois, réaliser l'œuvre était une forme de méditation. Parfois, j'avais juste le goût d'y mettre le feu », explique Nethmie Hetti.

Photo : Nethmie Hetti

Il y a quelque chose avec la texture [du papier de toilette] qui faisait en sorte que l’encre s’y posait bien. C’était une forme d’interaction parfaite, a expliqué l’artiste à CBC Arts.

Bien que le projet ait été amorcé pendant les 14 jours de quarantaine, près de 300 jours supplémentaires ont été nécessaires pour achever l'œuvre, qu’elle a baptisée Le rouleau d’évasion (The Escape Roll).

Le processus s’est révélé extrêmement thérapeutique pour Nethmie Hetti.

Ça m’a aidée à enlever plein de choses de ma tête, plein de distractions. [...] J’avais juste l’impression de faire ça pour moi, et c’était assurément de l’art-thérapie, a-t-elle indiqué.

L’artiste a publié plus de 900 photos de son œuvre sur Instagram (Nouvelle fenêtre) et a publié une vidéo sur sa démarche sur YouTube.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !