•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secteur touristique se réjouit modérément de l’ouverture des frontières

La plage Champlain à Baie-Comeau s'étend sur des kilomètres.

La plage Champlain à Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Nicolas Fage

Radio-Canada

Si elle salue l'ouverture prochaine des frontières aux touristes pleinement vaccinés, l'industrie touristique québécoise estime que l’annonce d’Ottawa arrive trop tard parce que la saison se terminera bientôt. D’autant que les touristes européens ne pourront venir qu’en septembre.

On est heureux de l’annonce d’aujourd’hui, sauf que l’annonce vient trop tard. On a eu déjà beaucoup d’annulations de clients qui ont réservé pour le mois de septembre […] ça va être remis à l’an prochain. On est rendus à deux ans de perte de nos revenus.

Une citation de :Pierre Breton, propriétaire, Autobus Breton

Au Québec, les touristes américains représentent environ 30 % de la clientèle, notamment dans la ville de Québec, où l’annonce a été bien accueillie, en particulier à l’aéroport Jean-Lesage, où les vols internationaux vont débuter en septembre.

Les compagnies aériennes réagissent positivement à cette annonce qui leur permet de prévoir des programmes de vols stables. De plus, cinq aéroports supplémentaires, dont celui de Québec, pourront désormais accueillir des voyageurs internationaux.

Le gouvernement Legault estime que l'annonce va donner un sérieux coup de pouce à une industrie durement éprouvée au cours des 16 derniers mois.

Ça va donner beaucoup d’air à nos entreprises touristiques. Le retour des Américains est un marché très important pour nous.

Une citation de :Caroline Proulx, la ministre du Tourisme du Québec

L’été est foutu

Pour Raymond Bachand, président de la Conférence économique de l’industrie touristique québécoise, l’été est foutu, mais l’annonce du gouvernement fédéral permet la prévisibilité dont ont besoin les voyagistes.

Pour les groupes de Français qui viennent voir les baleines, qui viennent voir les couleurs, faire de la motoneige, nos festivals, les congrès, les réunions, ce n’est pas en une semaine [que ça se prépare, NDLR] , a-t-il expliqué.

Tout ce qui était pour arriver en août, en septembre, octobre, novembre, tout est annulé. Parce que c’était un des seuls pays qui n’avait pas de prévisibilité, a-t-il ajouté.

Des piétons dans un lieu touristique.

Des touristes dans la ville de Québec

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

De l'avis de M. Bachand, cette décision d’Ottawa permettra au secteur touristique de rebâtir et d’avoir un peu de certitude.

L’ancien ministre a indiqué que le tourisme international représente 4 milliards de dollars pour le Québec.

Selon lui, si les restaurants s’en tirent un peu mieux, les hôtels des grandes villes sont une zone de désastre.

Par ailleurs, M. Bachand souhaite que les subventions salariales pour l’industrie touristique soient maintenues au même niveau pour au moins 3 mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !