•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de la moitié des Britanno-Colombiens admissibles sont complètement vaccinés

Deux personnes traversent une rue du centre-ville de Vancouver en portant une valise.

Près de 80 % des Britanno-Colombiens âgés de 12 ans et plus ont reçu la première dose du vaccin contre la COVID-19.

Photo : Ben Nelms / CBC

Radio-Canada

En Colombie-Britannique, plus de 53 % des personnes âgées de plus de 12 ans ont reçu les deux doses du vaccin contre la COVID-19. Dans son bilan de lundi, la province rapporte également 156 nouveaux cas et 2 décès depuis vendredi.

Depuis le début de la campagne de vaccination, la province a administré plus de 6 millions de doses de vaccin. Près de 80 % des Britanno-Colombiens admissibles ont maintenant reçu la première dose du vaccin contre la COVID-19.

Le nombre d’hospitalisations continue à diminuer. Des 653 cas actifs d'infection que compte la province, 49 personnes sont hospitalisées en raison de la COVID-19 comparativement à 60 vendredi. Lundi, 12 personnes étaient soignées aux soins intensifs pour la COVID-19.

Deux éclosions de COVID-19 sont toujours en cours dans des établissements de soins de santé, soit l’une au centre de soin de longue durée Holyrood Manor à Maple Ridge et l’autre au Laurel Place de l’Hôpital Mémorial de Surrey.

Présence accrue du variant Delta

Entre-temps, le pourcentage de cas d'infection dû au variant Delta croît rapidement et la souche est maintenant responsable du tiers des cas de COVID-19. Le variant Gamma est toutefois toujours prédominant en Colombie-Britannique.

Parmi tous les échantillons provenant de tests de dépistage positif envoyés au séquençage génétique au cours de la semaine du 4 juillet, environ 88 % présentaient un variant d’intérêt du virus.

Selon les données d’Ottawa, le variant Delta est environ 50 % plus transmissible que le variant Alpha qui a longtemps été le variant dominant en Colombie-Britannique.

Le variant Delta pourrait également avoir un impact sur l’utilisation des soins de santé, prévient le fédéral, puisque une personne infectée avec le variant Delta est 54 % plus susceptibles d’être hospitalisés que celles infectées avec le variant Alpha.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !