•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assouplissements aux frontières : enthousiasme à Ottawa, prudence dans les Mille-Îles

Le pont des Mille-Îles en Ontario qui permet de se rendre aux États-Unis.

Le pont des Mille-Îles relie l'Ontario aux États-Unis (archives).

Photo : Google Maps

Radio-Canada

L’annonce, par le fédéral, d’un retour prochain des voyages non essentiels au Canada pour les visiteurs internationaux pleinement vaccinés est accueillie favorablement par le secteur touristique d’Ottawa. Même son de cloche dans la région frontalière des Mille-Îles, même si certains estiment que le plan présenté manque de détails.

La réouverture de la frontière va nous aider, mais il reste encore beaucoup d’inconnues, a commenté la directrice générale de la Chambre de commerce des Mille-Îles et de Gananoque, Amy Kirkland.

Elle a indiqué que les membres de son organisation ont des opinions partagées sur la question. Bien des entreprises sont excitées à l’idée de revoir des touristes venant des États-Unis, dès le 9 août, et des visiteurs venant d’ailleurs dès le 7 septembre, si tout va bien.

Toutefois, d’autres entrepreneurs s’inquiètent de la circulation de variants de la COVID-19, tels que le Delta. Ils voudraient voir un plan de ce qui se produirait si une quatrième vague frappait après la réouverture de la frontière.

Je crois qu’il faut de la certitude autour de [ce plan] et plus d’annonces à venir. Je suis sûre que le premier ministre Justin Trudeau aura beaucoup à dire dans les prochaines semaines, a ajouté Mme Kirkland.

Pour la directrice générale, il est primordial que le fédéral annonce de l’aide financière pour les petites entreprises allant au-delà de l’automne.

Une annonce réciproque souhaitée

Elle aurait par ailleurs aimé que l’annonce de lundi s’accompagne de celle, réciproquement, d’une ouverture prochaine de la frontière pour les Canadiens pleinement vaccinés qui voudront se rendre aux États-Unis pour des voyages d’agrément.

Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada et militant démocrate, est du même avis.

Ce serait le fun pour les Canadiens qui sont au Canada de pouvoir avoir le retour de l’ascenseur, avoir les mêmes conditions, a dit en entrevue celui qui a la double-citoyenneté.

Il craint surtout que la confusion règne à la frontière canado-américaine et que les directives données aux douaniers manquent de clarté. Il se demande aussi si suffisamment de ressources seront déployées à temps, sur le terrain.

Est-ce qu’il va y avoir de longues files d’attente et y a-t-il assez d’effectifs et de ressources pour accommoder ça? s’est-il interrogé tout haut.

M. Rousseau se demande aussi ce qui se produira si une personne a été dûment vaccinée, mais qu’elle se rend compte qu’il y a une erreur dans l’information entrée via le portail ArriveCAN.

On dirait que ça soulève plus de questions qu’on a de réponses.

Une citation de :Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada
Larry Rousseau en entrevue dans un bureau dont les murs sont garnis de plusieurs étagères remplies de livres.

Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada et militant pour le Parti démocrate, aux États-Unis (archives)

Photo : Radio-Canada

De son côté, Tourisme Ottawa n’a eu que de bons mots envers l’annonce de lundi.

C’est une bonne nouvelle d’avoir une date cible, a réagi Catherine Callary, vice-présidente du développement de la destination.

Elle a ajouté que les entrepreneurs en tourisme multiplieront les préparatifs, dans les prochaines semaines, avec des efforts de recrutement de personnel, notamment.

Ce n’est pas comme un interrupteur [à enclencher] quand c’est ouvert ou fermé. C’est plus graduel que ça, a-t-elle illustré.

L'administration de l'Aéroport international d'Ottawa s'est également réjouie. Cet établissement fait partie des cinq nouveaux aéroports où pourront atterrir des vols internationaux.

Le rétablissement des services aériens est essentiel à notre relance et à celle de nos partenaires touristiques. Ensemble, nous reprendrons nos rôles de générateurs économiques pour notre communauté.

Une citation de :Extrait d'une déclaration écrite de l'administration de l'Aéroport international d'Ottawa

Quant à la directrice générale du Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale (RGA), Lise Sarazin, elle aurait aimé qu’une uniformisation des règles sur les déplacements à l’intérieur même du Canada, entre provinces, soit mise de l’avant.

L’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) a aussi soulevé ce point. Bien que l'industrie se réjouisse de cette nouvelle, il est tout aussi important que le gouvernement fédéral fasse preuve de leadership en matière de voyages au Canada. Les Canadiens devraient pouvoir voyager librement à travers notre pays, sans avoir à se soumettre à 13 politiques de voyage qui diffèrent dans chaque province et territoire, a-t-on déclaré par voie de communiqué.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson et de Rosalie Sinclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !