•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie sur le mont Saint-Joseph : la direction du parc en mode prévention

Un véhicule récréatif détruit est arrosé par les pompiers.

Un véhicule récréatif d'une douzaine de mètres s'est enflammé vers 12 h 30 samedi en montant le mont Saint-Joseph.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

La direction du Parc régional du mont Saint-Joseph souhaite améliorer la signalisation et sensibiliser les conducteurs qui souhaitent atteindre le sommet, à la suite de l'incendie d'un véhicule récréatif cette fin de semaine.

Samedi midi, une autocaravane en route vers le sommet a pris feu, vraisemblablement en raison d'un problème mécanique. Heureusement, l’incendie n’a fait aucun blessé, mais il a assurément gâché les vacances de la famille originaire de Montréal qui était à bord.

Selon le directeur de la sécurité publique et incendie de Carleton-sur-Mer, il s'agit du deuxième incendie du genre en moins de deux mois sur la route asphaltée qui mène au sommet du mont Saint-Joseph, à 555 mètres d'altitude.

Une pancarte avec un pictogramme de camion qui dévale une pente de 15 % d'inclinaison.

La montée du mont Saint-Joseph s'étire sur près de quatre kilomètres et comporte des pentes très abruptes. Un chemin municipal asphalté mène au sommet.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Soucieuse de la sécurité des visiteurs, la direction du parc a déjà communiqué avec la Ville de Carleton-sur-Mer pour améliorer la signalisation de la rue de la Montagne et sensibiliser davantage les conducteurs aux risques de la montée qui comprend de longues pentes de 15 % d’inclinaison.

On veut prendre des actions pour augmenter la sensibilisation, surtout en montant, explique le directeur général du Parc régional du mont Saint-Joseph, Olivier Côté-Vaillancourt. On veut avoir plusieurs pancartes tout au long de la montée et aussi surtout sensibiliser les propriétaires de véhicules récréatifs à s’informer sur les côtes, à regarder la capacité de leur véhicule et s’assurer que leur véhicule est bien entretenu avant de monter.

Un véhicule récréatif de type « van » descend la montagne. Des pancartes indiquent seulement qu'il s'agit d'un sentier partagé.

Actuellement, l'affichage situé en bas du mont Saint-Joseph n'indique pas l'angle des montées et n'inclut aucune mise en garde pour les conducteurs.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La signalisation actuelle indiquant des pentes abruptes vise principalement les conducteurs qui descendent la montagne et non ceux qui entament la montée.

Lors de la descente, quelques pancartes suggèrent aux automobilistes d'utiliser la compression de leur moteur.

Lors de la descente, quelques pancartes suggèrent aux automobilistes d'utiliser la compression de leur moteur.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La direction du Parc régional du mont Saint-Joseph entend également ajouter des informations sur son site web et ses réseaux sociaux dans les prochains jours pour mieux informer les visiteurs sur la montée et la descente de la montagne en véhicule motorisé.

Sensibiliser plutôt qu’interdire

Selon le directeur du parc régional, l’interdiction d'accéder au sommet avec des véhicules récréatifs n’est pas nécessairement la voie à suivre. Il souhaite plutôt miser sur la sensibilisation des visiteurs.

D’un véhicule à l’autre, ou d’un état de véhicule à l’autre, la côte peut poser ou ne pas poser de problème, croit Olivier Côté-Vaillancourt. L’expérience du conducteur aussi va faire une grosse différence. Est-ce qu’une pause à la mi-montagne pour laisser la transmission refroidir un peu viendrait régler la question? Souvent, le problème n’est pas en descente, parce qu’on parle plus de compression du moteur, mais surtout en montée en raison de la pression sur la transmission du véhicule.

Le directeur de la sécurité publique et incendie de Carleton-sur-Mer souligne lui aussi que le manque d’expérience des conducteurs est souvent en cause dans les accidents qui se produisent sur le mont Saint-Joseph.

Souvent, les gens qui s’aventurent dans la montée avec de gros véhicules récréatifs ne sont pas habitués à conduire ce type de véhicule, mentionne Pierre Beaulé, qui croit également qu’une meilleure signalisation pourrait permettre d’éviter des accidents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !