•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carey Price restera à Montréal, croit son ancien entraîneur Stéphane Waite

Carey Price bloque un lancer.

Le gardien de but du Canadien, Carey Price

Photo : Associated Press / John Locher

Radio-Canada

La nouvelle fait grand bruit depuis samedi : le nom du gardien de but Carey Price n'apparaît pas sur la liste de protection du Tricolore en vue du repêchage du Kraken de Seattle. Selon celui qui a été son entraîneur pendant huit ans, Stéphane Waite, les chances sont bonnes pour que le cerbère reste à Montréal.

En entrevue au Téléjournal Estrie, Stéphane Waite admet qu'il n'est pas devin. Il n'y a personne qui a la réponse, à part Ron Francis de Seattle. Le Kraken doit envisager la possibilité de réclamer Carey. C'est un des meilleurs gardiens de but de la Ligue nationale. Ce serait toute une carte de marketing pour la concession de Seattle. En plus, il est capable de gagner des games!

Reste que l'imposant salaire du gardien numéro un du Canadien pourrait être un avantage. Le contrat de Price compte pour 10,5 millions de dollars sur la masse salariale jusqu'à l'issue de la saison 2025-2026. Le pacte signé à l'été 2017 s'élève à 84 millions de dollars pour une durée de huit ans.

C'est à eux, à Seattle, de décider si le salaire de Carey peut entrer dans leur masse salariale. Tout dépend où ils veulent aller avec leur équipe. Je pense qu'il a des chances de rester à Montréal à cause de son salaire qui est très élevé. Il ne faut pas se le cacher, Carey ne rajeunit pas. Il va avoir 34 ans dans un mois. J'ai hâte de voir dans quelle direction ça va aller, dit celui qui a été son entraîneur pendant huit ans.

Pour Stéphane Waite, il ne fait aucun doute que Price doit avoir eu une bonne rencontre avec la direction du Canadien. Ils leur ont expliqué que ce serait la seule façon de conserver Jack Allen [le gardien numéro deux]. Il a sûrement accepté dans le seul et unique but d'aider le Canadien de Montréal. C'est un joueur d'équipe. Je le connais assez bien pour savoir qu'il ne veut pas s'en aller, mais il veut aider l'équipe.

Plusieurs pensent que la décision pourrait être familiale : Price a joué son hockey junior dans les environs de Seattle et son épouse Angela est originaire de là-bas. Toutefois, Stéphane Waite balaye du revers de la main ces suppositions. Ça se pourrait que, s'il est réclamé, il ne soit pas le gars le plus malheureux. Mais il m'a toujours dit, jusqu'à tout dernièrement, que c'est à Montréal qu'il veut jouer et c'est à Montréal qu'il veut gagner.

Price a pris part à 707 matchs de saison et 92  matchs de séries dans le circuit Bettman, remportant au passage les trophées Hart, Ted-Lindsay, Vézina et William-M.-Jennings en 2015. Il compte 360 victoires et 49 blanchissages sous l'uniforme tricolore.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !