•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Manitobains consultés en vue du futur plan provincial en santé mentale

Une femme au travail affiche des problèmes de santé mentale.

L'organisme NorWest Community Youth Hub a vu la demande pour ses services d'aide en santé mentale exploser au cours de la dernière année.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba prépare un plan d’action de cinq ans pour le tout nouveau ministère de la Santé mentale. Pour ce faire, il consultera la population dès cet été, annonce la ministre, Audrey Gordon.

L'annonce a eu lieu lundi dans le jardin de l’organisme NorWest Coop Community Health, qui comprend un lieu d’activités pour les jeunes de 12 à 24 ans, le Youth Hub, et qui offre aussi des services de consultation et de soutien en santé mentale.

La directrice générale de NorWest Coop Community Health, Nancy Heinrichs, indique avoir vu la demande augmenter de 500 % pour des services de consultation en santé mentale entre janvier 2020 et mars 2021.

J’ai travaillé dans le domaine de la santé mentale pendant presque toute ma carrière, environ 30 ans maintenant. Pendant tout ce temps, je n’ai jamais vu un moment où la santé mentale était plus importante que maintenant, affirme-t-elle.

Une feuille de route pour un nouveau ministère

Le ministère de la Santé mentale et de la Lutte contre les dépendances est tout nouveau, puisqu'il a été créé en janvier2021. La ministre Audrey Gordon en est la première titulaire.

Depuis, le gouvernement a créé une version préliminaire de plan quinquennal en santé mentale, qui s’appuie sur de nombreux rapports publiés dans les dernières années.

Audrey Gordon pose dans un environnement végétalisé. Elle porte un veston jaune et elle se trouve derrière un lutrin.

La ministre de la Santé mentale et de la Lutte contre les dépendances du Manitoba, Audrey Gordon

Photo :  Capture d’écran / Youtube/ gouvernement du Manitoba

ll s’agit notamment du rapport Improving Access and Co-ordination of Mental Health and Addiction Services (Amélioration de l’accès et de la coordination des services de santé mentale et de toxicomanie) de Virgo Planning and Evaluation de 2018, du rapport Peachey portant sur la refonte du système de soins de santé du Manitoba et du rapport du Groupe de travail sur les drogues illicites.

Il est maintenant temps de regrouper tous ces travaux sous un même toit, déclare la ministre Gordon.

Au cours de l’été, la province va embaucher un consultant qui rencontrera les organismes communautaires qui offrent du soutien direct au patient en santé mentale. La population générale pourra s’exprimer par la suite, cet automne.

La province prévoit que la version finale du plan d’action sera publiée d’ici la fin de l’année.

Le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, critique cette annonce en affirmant qu’il s’agit d’un plan pour planifier d’avoir un plan, alors que les progressistes-conservateurs sont assis sur 400 millions de dollars en fonds fédéraux pour la santé.

M. Lamont suggère que les soins de psychothérapie soient inclus dans le régime d’assurance-maladie. De plus, il espère un accès rapide pour les services contre la toxicomanie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !