•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée normale à prévoir pour les établissements postsecondaires, dit l'Ontario

Jill Dunlop.

Jill Dunlop est la ministre des Collèges et Universités de l'Ontario. (Archives)

Photo : Steve Russel

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a demandé aux établissements postsecondaires de l'Ontario de se préparer pour un semestre d'automne en personne et sans limite d'accueil pour les cours et les activités.

Cependant, le ministère des Collèges et Universités a demandé à ces établissements d'élaborer des plans d'enseignement d'urgence en cas d'éclosion de COVID-19.

Alors que nous devons rester vigilants et réactifs à la trajectoire que prend la COVID-19, je suis optimiste sur le fait que le secteur [de l'enseignement postsecondaire] reprendra bon nombre des enseignements en personne qui sont en pause depuis si longtemps, a écrit la sous-ministre Shelley Tapp dans une note récemment envoyée aux établissements.

Mme Tapp a soutenu que les taux de vaccination contre la COVID-19 et d'autres indicateurs s'améliorent, ce qui permet d'anticiper un retour à la normale.

Les universités et les collèges devront toujours suivre toutes les règles de santé publique et de sécurité au travail, y compris exiger le port du masque à l'intérieur si nécessaire, a-t-elle écrit.

Par ailleurs, la distanciation physique pourrait ne pas être requise dans les campus.

Étudiante en arts dramatiques à l'Université Queen's de Kingston, Logan Cohen s'est dite vraiment excitée à l'idée qu'elle pourra retourner en présentiel. Déprimée par les cours en ligne - ce n'est pas pour moi, a-t-elle raconté, elle va pouvoir rencontrer les membres de sa promotion pour préparer un spectacle.

Une étudiante.

Logan Cohen a vécu une année d'études difficile hors du campus.

Photo : CBC News

Une partie de moi est toujours sceptique quant à la sécurité, a-t-elle fait remarquer, surtout si vous travaillez si étroitement dans un programme comme le théâtre, vous devez être là, vous n'êtes pas simplement assis à lire et à écrire. Par ailleurs, tout le monde pourrait ne pas vouloir se faire vacciner, selon elle.

Les écoles auront toujours la possibilité d'offrir un enseignement de diverses manières qui répondent le mieux à leurs besoins, a repris la sous-ministre, y compris des modèles virtuels et hybrides.

Un panneau d'entrée à l'Université de Sudbury.

Les cours en présentiel pourraient reprendre comme avant la pandémie, selon le gouvernement. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

En cas d'éclosion de COVID-19, les établissements doivent avoir un plan de continuité de l'éducation prêt d'ici septembre, qui comprend des informations sur les protocoles de santé en cas d'urgence et sur la manière dont l'enseignement se poursuivra si l'apprentissage en présentiel est perturbé.

Des directives spécifiques du ministère sur des mesures telles que le port du masque, le dépistage et le nettoyage devraient être publiées début août.

Le ministère encourage les écoles à utiliser des tests antigéniques rapides pour le dépistage de routine des personnes asymptomatiques ainsi que la surveillance des eaux usées pour les niveaux de COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !