•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conseillers municipaux de Winnipeg veulent augmenter le budget de leurs bureaux

Devi Sharma est vêtue d'un chandail mauve et d'un veston gris. Elle porte un collier.

La conseillère municipale du quartier Old Kildonan, Devi Sharma

Photo : Radio-Canada / Lyza Sale

Radio-Canada

La conseillère municipale de Winnipeg Devi Sharma déposera cette semaine une motion au conseil municipal pour que les budgets de fonctionnement des bureaux des 15 conseillers municipaux soient augmentés de plus de 50 % dans le but d’assurer la rétention du personnel politique.

À l’heure actuelle, les conseillers municipaux reçoivent un budget annuel d’un peu moins de 85 000 $. Avec cette somme, ils doivent payer le loyer de leur bureau et le salaire de leurs assistants.

Mme Sharma propose donc une augmentation de 45 000 $ de ce budget, consacrée exclusivement au salaire du personnel. Le budget des bureaux des conseillers municipaux passerait donc à 130 000 $.

La conseillère municipale du quartier Old Kildonan explique que le taux de roulement dans les bureaux des conseillers municipaux est de près de 50 % depuis l’élection municipale de 2018. Elle ajoute que certains quartiers ont vu jusqu’à quatre assistants se succéder pendant cette période.

Selon Mme Sharma, cette problématique entraîne une diminution des services auprès des habitants, qui veulent davantage entrer en contact avec leurs conseillers municipaux dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Cette augmentation des budgets coûterait aux contribuables winnipégois 675 000 $ de plus par an. De plus, Mme Sharma réclame que la Ville paye à ses frais des pensions de retraite aux assistants.

Ce ne sont pas des discussions plaisantes, mais elles sont nécessaires. Il faut avoir les ressources pour représenter adéquatement nos concitoyens , a déclaré Mme Sharma.

Des comparatifs provinciaux et municipaux

Une étude des autres villes canadiennes démontre que Winnipeg est la seule ville majeure au pays à ne pas offrir des pensions de retraite au personnel des bureaux des conseillers municipaux.

En 2020, Winnipeg allouait 1,66 $ par habitant pour le budget de fonctionnement des bureaux des conseillers municipaux. En moyenne, une circonscription municipale compte 50 000 habitants.

À titre comparatif, cette somme est de 5,81 $ par habitant pour le bureau d’un député provincial du Manitoba, pour une circonscription qui compte un peu moins de 24 000 personnes. Concrètement, le député a reçu un peu moins de 90 000 $ en 2020 pour les dépenses de son bureau et quelque 52 000 $ supplémentaires à allouer à son personnel, plus les prestations de retraite.

À Edmonton, la Ville fournit près de 177 000 $ aux bureaux des conseillers municipaux, tandis qu’à Calgary, le montant est de 280 900 $, et la Ville contribue aux REER à hauteur de 7,5 % du salaire de base.

La motion de Mme Sharma a été approuvée par le conseil exécutif exécutif de Winnipeg mercredi dernier. Elle demande que les augmentations soient examinées dans le cadre du prochain exercice budgétaire de la Ville, en 2022.

Le maire Brian Bowman a été la seule voix dissidente au sein du conseil exécutif, mais il n’a pas expliqué son opposition.

Le conseiller Scott Gillingham, aussi président du comité des finances, a indiqué avoir des réserves sur la proposition, mais n’a pas donné plus de précisions à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !