•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fumée des incendies de forêt continue de dégrader la qualité de l'air en Alberta

Le pont Walterdale dans un brouillard de fumée.

La fumée réduit la visibilité à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Mirna Djukic

La fumée provenant des feux de forêt continue de dégrader très fortement la qualité de l'air dans une grande partie de l'Alberta. Les importants nuages âcres recouvrant les villes forcent les personnes plus fragiles à prendre des précautions. Selon Environnement Canada, cette situation pourrait durer jusqu’au milieu de la semaine dans certaines régions de la province.

Environnement Canada prévoit des cotes air santé très élevées, entre 5 et 7, pour les régions de Calgary et d'Edmonton à partir de lundi matin.

Une dégradation est prévue au cours de la journée  (Nouvelle fenêtre)dans le nord de l'Alberta, pour la région municipale de Wood Buffalo, où la cote pourrait atteindre 9.

Le gouvernement prévoit des valeurs maximales entre 9 et 10 pour une très grande majorité de la province d’ici demain.

Une cote air santé santé de 7 à 10 signifie qu'il y a un risque élevé pour la santé. Une cote supérieure à 10 annonce un risque très élevé pour la santé.

L'échelle de la cote air santé avec les couleurs allant du bleu pour l'indice 1 au rouge foncé pour l'indice plus de 10.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La cote air santé (CAS) établit, sur une échelle de 1 à 10, les risques pour la santé liés à certains polluants atmosphériques connus pour être nocifs pour la santé humaine.

Photo : Environnement Canada

Selon Graham Werstiuk, professeur au Northern Alberta Institute of Technology (NAIT) dans le programme de thérapie respiratoire, il est préférable d’utiliser la climatisation et les circulateurs d'air intérieur plutôt que d’ouvrir la fenêtre, car ceux-ci n'amènent pas l'air enfumé de l'extérieur dans votre maison.

La fumée provoque une réaction inflammatoire.

Une citation de :Graham Werstiuk, professeur, Northern Alberta Institute of Technology

Les voies respiratoires gonflent, les vaisseaux peuvent se fermer, et cela peut rendre les personnes plus susceptibles de contracter un virus ou une bactérie, explique-t-il

Les enfants ainsi que les personnes atteintes de maladies pulmonaires courent un risque particulier en ce moment, explique-t-il. Ils doivent limiter leurs activités extérieures.

Les enfants respirant plus rapidement, ils peuvent absorber un peu plus de pollution de l'air, dit-il.

Course de chariots annulée

La mauvaise qualité de l’air entraîné l'arrêt des courses hippiques du dimanche. Les courses de chariots de High River ont été reportées en raison des risques pour la santé des animaux.

Selon Kurt Bensmiller, conducteur de chariot et membre du conseil d'administration de l'association des professionnels du chariot bâché (World Professional Chuckwagon Association), les conducteurs de chariot étaient tous en faveur d’un report de la course. Si la qualité de l'air n’est pas meilleure lundi, nous reporterons la course à mardi, dit-il.

En raison de la distance que nous parcourons, cela commence vraiment à pénétrer dans la partie profonde des poumons. Nous voulons nous assurer que cela n’entraînera pas de problème de respiration, explique celui qui fait courir 25 chevaux.

Le Stampede de Calgary a maintenu ses courses de rodéo pour son dernier jour, mais des vétérinaires ont surveillé de très près les animaux à la recherche de problèmes respiratoires.

Photo de l'incendie prise d'un avion. De la fumée noire et très dense se dégage de l'incendie.

Le feu de Sparks Lake, en Colombie-Britannique, vu ici le 29 juin, au lendemain du jour où il s'est déclaré, s'étend désormais sur 451 kilomètres carrés (45 167 hectares).

Photo : BC Wildfires

Une fumée de provenance multiple

De la fumée provenant des incendies en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba et dans le nord de l'Ontario a entraîné la publication d'avis spéciaux sur la qualité de l'air presque partout dans l'ouest du pays.

Bien que les problèmes de fumée en Alberta la semaine dernière aient été causés en grande partie par les feux en Colombie-Britannique, la fumée à Edmonton et à Calgary provient maintenant d'autres incendies de forêt dans le nord de la Saskatchewan en raison des changements de direction du vent.

C'est un désordre de fumée très complexe, explique Justin Shelley, météorologue à Environnement Canada. D'après lui, la direction du vent dépend aussi de l'altitude. La fumée peut donc provenir de différentes provinces en fonction de l'altitude du lieu touché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !