•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les évêques de Toronto et Calgary se joignent à la levée de fonds de la Saskatchewan

Une croix sur le toit d’un clocher d'une église catholique à Montréal.

L'Église catholique du Canada est à nouveau sous le feu des critiques après les récentes découvertes de tombes non marquées en Colombie-Britannique et en Saskatchewan. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les diocèses de Toronto et de Calgary vont prêter main-forte aux évêques catholiques de la Saskatchewan qui ont lancé une collecte de fonds pour les survivants des pensionnats pour Autochtones.

Les évêques catholiques romains de Toronto et de Calgary, deux des plus grandes villes du Canada, unissent leurs efforts à ceux des cinq évêques de la Saskatchewan qui ont annoncé leur levée de fonds il y a quelques jours.

En 2005, l'Église catholique et d'autres organisations avaient promis de collecter 25 millions de dollars pour les survivants des pensionnats pour Autochtones. Or moins de 20 % de la somme a été amassée pour le moment.

Tout le Canada suivra

Les dirigeants des Premières Nations et les survivants des pensionnats pour Autochtones estiment que cette initiative est positive et sont convaincus que tous les évêques du Canada accepteront de contribuer.

Le diocèse exprime ainsi son engagement envers le travail continu de justice et de guérison dans notre pays avec les peuples autochtones et leurs communautés, affirme la déclaration du diocèse catholique romain de Calgary.

Nous prévoyons mener une campagne dans l'archidiocèse de Toronto , a confirmé un responsable de Toronto. La planification comprendra des consultations avec les chefs autochtones.

Les évêques devraient donner plus de détails sur leurs campagnes de financement d’ici septembre, à l’instar des évêques de la Saskatchewan.

Un effort reconnu

Le chef de la Première Nation Kinistin, Felix Thomas, a salué les annonces des diocèses de Toronto et de Calgary.

C'est prometteur, a-t-il déclaré. Il faut reconnaître aux évêques de la Saskatchewan le mérite d'avoir lancé cette initiative, mais je suis heureux que ce ne soit pas à eux de faire tout le travail. Chaque partie du pays doit participer à la réconciliation.

Bannière-image du dossier.

L’Église catholique, dernière à payer

En 2005, l'Église catholique et d'autres parties ont signé la Convention de règlement relative aux pensionnats pour Autochtones, qui a fait date.

Outre un paiement initial en espèces de 29 millions de dollars et 25 millions de dollars de services en nature, les groupes catholiques ont promis de faire tous les efforts possibles pour réunir 25 millions de dollars supplémentaires.

Les critiques notent que les diocèses catholiques ont consacré des centaines de millions à la construction et à la rénovation de cathédrales et d'églises au cours de cette période.

Ils notent également que les autres églises concernées par le règlement - les Églises unie, anglicane, et presbytérienne - ont payé leur part il y a des années déjà.

Moins de 4 millions de dollars ont été collectés par l’Église catholique au Canada avant que la campagne ne soit interrompue.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !