•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Stampede dresse un bilan positif de son édition pandémique

Une femme avec une poussette regarde un manège en marche.

Il y a eu la moitié moins de personnes cette année au Stampede.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Thomas Laberge

Après 10 jours de festivités, l’édition 2021 du Stampede de Calgary s’est terminée dimanche. Il s'agissait du premier grand événement organisé en Alberta depuis le début de la pandémie.

C’était un Stampede hors de l'ordinaire. Les revenus et l’achalandage ont été moins importants cette année en comparaison avec les éditions précédentes selon les organisateurs. Une réalité qui s’explique par la pandémie de COVID-19.

Nous prévoyons que la participation totale représentera près de la moitié de ce que nous connaissons habituellement, explique le directeur général par intérim du Stampede, Dana Peers.

Katari Right Hand, une jeune femme de 17 ans de la Première Nation Siksika, mène le défilé.

Défile 2021 du Stampede de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Monty Kruger/CBC

Le festival a attiré en moyenne 50 000 visiteurs quotidiennement. La vaste majorité était des gens de Calgary. Cela s’explique notamment par le fait que la frontière avec les États-Unis est actuellement fermée.

En comparaison, l’édition de 2019 avait attiré 1 275 465 visiteurs.

Des mesures pour limiter la propagation du virus

Malgré cette participation réduite, l’organisation se félicite des mesures qu’elle a mises en place pour limiter la propagation du virus, comme les contrôles à l’entrée des concerts de la scène Nashville North.

Les gens devaient soit présenter une preuve vaccinale, soit faire un test rapide pour s’assurer qu’ils n’avaient pas la COVID-19. Sur 60 000 personnes qui ont accédé à Nashville North, 73 % ont choisi la première option. Les autres ont fait le test. D’ailleurs, 18 personnes ont été déclarées positives et ont dû retourner chez elles.

Au Stampede de Calgary, je pense que nous sommes allés au-delà des exigences, soutient Dana Peers au sujet des mesures sanitaires.

Le Stampede a dû être annulé l’an dernier en raison de la pandémie de COVID-19. Le festival avait alors perdu 26,5 millions de dollars en 2020.

Bien que l’heure soit encore au bilan, les organisateurs pensent déjà au Stampede de 2022. Ils prévoient d’en faire un événement d’une ampleur encore plus importante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !