•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : manque de place dans les centres d’hébergement

Un nuage de fumée.

Un nuage de fumée provenant du feu de forêt de Sparks Lake, qui brûle au nord-ouest de Kamloops, en Colombie-Britannique, couvrait une superficie de plus de 45 000 hectares dimanche après-midi.

Photo : MLAZZ Creative / Matt Lazzarotto

Amélia MachHour

Face à plus de 300 feux de forêt, les centres d'hébergement commencent à manquer de place. C’est pourquoi la Colombie-Britannique demande aux résidents de la région de l'Intérieur d’effectuer leurs réservations à l’avance.

Les régions de Cariboo et Kamloops demeurent les endroits les plus touchés par les incendies.

Plus de 70 ordres ou alertes d’évacuation sont lancés à travers la province. D’après l’agent Andrew Morrison du Service des feux de forêt, les hôtels dans ces régions de la Colombie-Britannique se remplissent rapidement. Ces hôtels font également face à des défis en termes de personnel avec la pandémie.

Des pompiers sont sur un terrain enfumé.

Des pompiers à l'oeuvre dans la région de Cariboo, en Colombie-Britannique.

Photo : Cariboo Regional District Emergency Operations Centre

Andrew Morrison prévient que les réservations faites à la dernière minute peuvent mener à la relocalisation de certains sinistrés. Les évacués seront peut-être même appelés à se rendre jusqu’à Vancouver.

Le directeur du district Thompson-Nicola, Ken Gillis, ajoute que la situation est tellement difficile que s’il y a d’autres évacuations, les personnes qui n’ont pas de proches auront à se rendre à Kelowna.

En plus du manque de place, un feu de forêt hors de contrôle continue de menacer la seule ligne de transmission de BC Hydro sur la rive ouest du lac Okanagan qui dessert plus de 40 000 habitants.

Dimanche après-midi, une panne de courant a d'ailleurs temporairement affecté plus de 30 000 résidents dans les secteurs de Vernon, Coldstream, Lake Country, Spallumcheen, Enderby, Salmon Arm et Revelstoke.

Comme le district régional de Cariboo et le maire de Clearwater, Ken Gillis lance un cri du cœur et en appelle à un état d'urgence provincial.

Piètre qualité de l’air dans l’Ouest

L’agent Andrew Morrison recommande aussi aux Britanno-Colombiens qui ont quitté leur domicile en raison de la qualité de l’air de retourner à la maison pour laisser la place aux sinistrés concernés par des ordres d’évacuation.

Il rappelle que la fumée se déplace, alors se rendre d’une communauté à une autre n’assure pas une meilleure qualité de l’air.

La fumée en Colombie-Britannique, dans le nord de la Saskatchewan, au Manitoba et dans le nord-ouest de l’Ontario a mené à plusieurs bulletins sur la qualité de l’air émis par Environnement Canada.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !