•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Toronto FC signe un match nul dans un retour émotif au BMO Field

Le capitaine Michael Bradley salue la foule de 7000 personnes au BMO Field après le match.

Le capitaine Michael Bradley a salué la foule de 7000 personnes au BMO Field après le match.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le Toronto FC a bien fait à son premier match en 16 mois devant ses partisans au BMO Field, samedi. L'équipe torontoise a égalé le niveau de l'une des meilleures équipes de la Major League Soccer (MLS), le Orlando City SC, pour s'offrir un match nul de 1-1 sous le regard de 7000 spectateurs.

La rencontre a été empreinte d'émotions. Les Reds n'avaient plus joué devant leurs partisans depuis l'ouverture locale de leur saison précédente, le 7 mars 2020.

Ce match, c'est une métaphore pour le club, la ville, la province et le pays. Nous sommes de retour, a habilement résumé Ethan, un partisan de l'équipe, à son arrivée au stade avant le match.

Ces 497 derniers jours sans jouer à domicile devant ses partisans ont effectivement été durs pour le Toronto FC. À cause de la pandémie, l'équipe a pris part à un tournoi de relance aux États-Unis, disputé des matchs contre ses rivales canadiennes, puis déménagé au Connecticut, conclu sa saison et perdu au premier tour des éliminatoires. L'équipe a ensuite vu l'entraîneur le plus décoré de son histoire quitter,lui a trouvé un remplaçant, a entamé une autre saison (en Floride cette fois), est devenue la risée de la MLS, a congédié son nouvel entraîneur, et au bout de deux autres mois, a finalement reçu le OK pour rentrer au bercail.

À travers tout cela, Jozy Altidore, l'un des visages phares de l'équipe, s'est aussi embrouillé avec l'entraîneur Armas, a passé sept semaines à s'entraîner seul, mais il a délivré son équipe à son retour, samedi.

Entré sous un tonnerre d'applaudissements à la 64e minute de jeu, l'Américain a ouvert la marque quelques instants plus tard en redirigeant un ballon de la tête sur un centre de Justin Morrow. La foule a explosé de joie. Altidore s'est empressé d'embrasser le logo du club sur son maillot. La boucle était bouclée.

Je pense que vous l'avez vu dans la célébration. C'est un grand soulagement d'être enfin à la maison.

Une citation de :Jozy Altidore, attaquant du Toronto FC

Ces 16 derniers mois, on a beaucoup parlé du fait de rester professionnel et de faire notre boulot, mais les gens doivent comprendre que ce ne sont pas que les joueurs qui sont sur la route. Nos enfants, nos familles et leur confort, ça pèse sur nous en tant que parent, en tant que père. Alors, d'être de retour dans un environnement normal d'une certaine façon, tout redevient normal, a expliqué l'attaquant après le match.

Jozy Altidore célèbre après avoir trouvé le fond du filet.

Jozy Altidore a inscrit le seul but du Toronto FC à son retour au jeu.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le Toronto FC n'a toutefois pas eu les devants bien longtemps. Une minute plus tard, le gardien des Reds, Alex Bono, est sorti de son filet pour empêcher Benji Michel de s'échapper. Il est entré en contact avec lui et Orlando a obtenu un tir de pénalité que le Portugais Nani a réussi à convertir en but.

La défense du TFC a su repousser les attaques de l'équipe floridienne dans le dernier quart du match pour grappiller un point au classement, chose dont l'entraîneur-chef par intérim Javier Perez s'est dit plutôt fier.

J'ai vu des joueurs très engagés dans ce que nous avons offert aujourd'hui. On a joué une fin de match quasi parfaite, a indiqué Perez en point de presse. Nous sommes contents de cette performance. Évidemment, nous aurions préféré les trois points, mais la performance globale était bonne. On va continuer de construire là-dessus. Nous allons devenir de plus en plus forts.

Ça a été une soirée très spéciale pour toute l'équipe. La force que les partisans nous ont donnée, toute l'équipe l'a sentie.

Une citation de :Javier Perez, entraîneur-chef par intérim du Toronto FC

Outre Jozy Altidore, le Vénézuélien Yeferson Soteldo a aussi été étincelant dans l'uniforme du Toronto FC. Ce dernier a agi comme la locomotive de la formation, particulièrement lors de la première demie. En deuxième demie, il a d'ailleurs été jumelé aux deux autres joueurs désignés du club – Altidore et Alejandro Pozuelo – pour la toute première fois.

Le Toronto FC retrouvera ses partisans dès mercredi pour affronter les Red Bulls de la Nouvelle-Angleterre. Cette fois, 15 000 spectateurs pourront passer les portes du BMO Field, soit la limite permise pour les installations sportives extérieures dans le cadre de la troisième phase du déconfinement en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !