•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une survivante de pensionnat pour autochtones réconforte les sinistrés de Lytton

Verna Miller est dans son atelier, rempli de tissus.

Verna Miller s'implique pour aider les résidents de Lytton.

Photo :  (CBC/Doug Herbert)

Radio-Canada

Verna Miller, une survivante de l’ancien pensionnat autochtone St George, à Lytton, coud pour venir en aide aux sinistrés de son village, détruit fin juin par les flammes.

Aussi connue sous son nom autochtone Pepeyla, Verna Miller a été atterrée par les nouvelles qui ont bousculé la Colombie-Britannique et le reste du pays au cours des dernières semaines.

D’abord, par la découverte fin mai de centaines de dépouilles sur le site de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops.

Ensuite, par l’incendie qui a ravagé le village de Lytton, où sa sœur résidait au moment du feu.

J’ai été moi-même ravagée par l’ensemble de ces nouvelles. J’ai été découragée, puis j’ai décidé d’agir, indique la résidente de Kamloops.

La femme de la nation de Nlaka'pamux fabrique des couvertures et autres fournitures de première nécessité.

Cela fait simplement du bien de donner un peu de réconfort à quelqu’un.

Une citation de :Verna Miller, survivante du pensionnat St George
Un groupe de personnes enveloppées dans des couvertures colorées.

Des sinistrés des feux de 2017 avaient été aidés par Verna déjà.

Photo : Image fournie par Jack Miller

En 2017 déjà, Verna Miller avait confectionné des centaines de couvertures pour venir en aide aux sinistrés des incendies d'Elephant Hill, dans la région d’Ashcroft.

Avec des informations de Bridgette Watson, pour CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !